orange guinee guicopres uba guinee votre

Marche pour les 90 victimes de violences : la mère de la toute première invite Alpha Condé d’arrêté la « tuerie »

C’est à l’occasion de la marche des femmes de l’opposition et celles des victimes des violences politiques que la mère de Zakaria  Diallo, la toute première victime des manifestations politiques en Guinée a invité le chef de l’Etat d’arrêté la « tuerie » et de rendre justice de ceux qui sont morts par des répressions militaires.

Lors de cette marche de ce mercredi 07 mars 2018, on voyait les manifestantes qui détenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: « non au troisième mandat, justice pour nos morts, le respect de la parole donnée est sacré, à bas le président, ces femmes vêtues des habits blancs et foulard rouge ont manifesté pour dire stop à l’impunité et demande justice pour ses enfants assassinés de façon injuste.

Pour Hadja Hadiatou Barry, présidente de l’association des victimes du camp Boiro, le combat des femmes contre l’injustice ne date pas d’aujourd’hui.

«Nous avons commencés de combattre l’impunité en Guinée depuis 1984 avec les victimes du camp Boiro. Nous avons continués la lutte jusqu’à ce jour, et nous disons aujourd’hui encore plus jamais ça ».

Les femmes du Bloc Libéral de leurs côtés ont dénoncé les violences politiques que connait la Guinée dont les victimes ne cessent de s’accroitre.

«Nous nous inclinons devant la mémoire de toutes les victimes de répression dans notre pays. Et nous exhortons au président de la République, le gouvernement ainsi que la justice à faire la lumière sur les violences politiques et les injustices en Guinée. Par conséquent aucune provocation ne doit justifier l’usage des armes à feu contre des manifestants», soutien Rouguiatou Baldé, porte parole des femmes du BL.

Cette marche des femmes de l’opposition a connu la présence des mères qui ont perdu leurs enfants lors des manifestations politiques.

Zakaria Diallo est la toute première victime, selon sa mère: « il était son premier fils, depuis son décès, je me débrouille seule pour prendre en charge ma famille, parce que mon mari est très vieux. Ils ont assassiné 90 jeunes qui n’ont laissé aucun enfants derrière eux, Je demande au président d’arrêter ces tueries maintenant on en n’a assez », a-t-elle invité.

Son Fils Zakaria a été tué par balles lors d’une manifestation de l’opposition républicaine le 03 avril 2011.

Lamarana Diallo

Tel: (+224) 623 27 55 45

 

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »