A LA UNEPolitique

Marche de l’opposition: échauffourées à Wanindara

Conakry, la capitale guinéenne risque-t-elle de plonger dans la violence, ce mercredi 4 octobre? Tout porte à croire que des tensions sont perceptibles dans plusieurs quartiers chauds réputés favorables à l’opposition. Ce matin, des jeunes ont érigé des barricades et brûlé des pneus sur l’autoroute Le Prince à Wanindara, dans la commune de Ratoma.

Selon un reporter d’Aminata.com, les boutiques et magasins sur cet axe sont fermés. La circulation est presqu’inexistante. Pour le moment, les forces de l’ordre sont invisibles dans ce quartier connu pour ses contestations contre le régime du Président Alpha Condé.

L’opposition a prévu de manifester ce mercredi pour dénoncer l’impunité et l’injustice « encouragées » par le gouvernement d’Alpha Condé. Les opposants jugent aussi loin la date du 4 février 2018 proposée par la commission électorale nationale indépendante. La marche qui était interdite jusqu’à tard dans la nuit a été finalement autorisée par les autorités avec une légère modification de l’itinéraire.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 656 391 976

 

A LIRE =>  Climat: le message fort de l'Organisation météorologique mondiale aux négociateurs de la COP26
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks