Heurts entre manifestants de l'opposition kényane et policiers antiémeutes, le 26 octobre 2017 à Kibera, un bidonville de Nairobi | AFP | MARCO LONGARI
Heurts entre manifestants de l'opposition kényane et policiers antiémeutes, le 26 octobre 2017 à Kibera, un bidonville de Nairobi | AFP | MARCO LONGARI

Au moins un partisan de l’opposition a été tué par balle jeudi dans des affrontements avec la police en marge de la présidentielle au Kenya à Kisumu (ouest), bastion de l’opposition qui a appelé à boycotter le scrutin, a-t-on appris de sources policière et hospitalière.

« Il a été emmené avec une blessure par balle à la cuisse droite, il est mort à l’hôpital » Jaramogi après s’être vidé de son sang, a rapporté à l’AFP une source médicale sous couvert d’anonymat. Un responsable policier a confirmé à l’AFP la mort de ce jeune partisan de l’opposition de 19 ans.

PARTAGER