Rate this post

La grève projetée par les syndicats des enseignants libres de Guinée (SLEG) n’a pas été respectée au lycée Ahmed Sékou Touré situé dans la commune de Matoto soutient le proviseur.

«Il n’y a pas de grève ici» affirme Sidiki Kouyaté «les enseignants ont répondu à 90%. Les cours se passent normalement. Pour les quelques uns qui se sont absentés nous avons réussis à occuper les élèves pour n’est pas qu’ils dérangent les autres. Dans l’ensemble tout se passe bien».

Lui posant la question de savoir ce qui justifie l’absence des 10% des enseignants il répond: « Je ne peux pas dire avec exactitude la raison de leur absence dans la mesure où ils n’ont pas appelé pour donner des informations. Je les considère comme des simples chômeurs. J’ai fait toute la situation demain quant-ils seront là nous allons leurs demander des explications».

Le mot d’ordre de la grève n’a pas été respecté dans ce lycée parce que: « nous avons sensibilisé les enseignants pour leur dire que la grève ne s’organise pas de cette façon. Pour déclencher un tel mouvement il faut aller en rang séré c’est qui donne la force à la grève pour permettre aux autorités d’écouter les revendications. On ne peut se lever un beau jour pour dire que nous allons partir en grève. Si vous vous battez pour les travailleurs ce n’est pas de cette manière qu’il faut s’y prendre».

Pour conclure le proviseur du lycée Ahmed Sékou Touré a invité les syndicalistes qui sont derrière ce mouvement: «à rejoindre leurs postes de travail et de continuer à servir la nation. Chaque année il y a des perturbations donc nous devons éviter toute sorte de pagaille pendant cette année scolaire. Il faut avoir de la pitié de ces élèves qui serons l’avenir de demain».

Lamarana Diallo

+224 623 27 55 45

flamarana94@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here