A LA UNESports

Les nations européennes vont-elles dominer la prochaine Coupe du monde ?

Les nations européennes vont-elles dominer la prochaine Coupe du monde ? Événement planétaire par excellence, la Coupe du monde 2022 de football n’a pas lieu cet été, mais bel et bien dans quelques semaines, à partir du 22 novembre. Alors que la France remet son titre en jeu et que plusieurs nations africaines comptent bien jouer les trouble-fêtes, que va-t-il se passer lors de ce long mois au Qatar ? 

Lors des précédentes éditions, les équipes européennes ont dominé de la tête et des épaules les autres forces en présence, notamment sud-américaines. La question est donc simple, les Européens vont-ils continuer à truster les premières places à l’hiver prochain ? 

Photo par Pixabay, CC0

Légende : Qui va succéder à la France ? 

Un niveau dense 

Historiquement, les nations européennes de football ont toujours eu une longueur d’avance, bien que l’Argentine et le Brésil soient déjà parvenus à mettre à mal une telle hégémonie. La domination reste toutefois bien ancrée, d’autant plus maintenant que le football, et le sport de manière générale, se joue sur d’autres terrains. La montée en puissance de l’eSport a par exemple prouvé que les organes européens avaient une longueur d’avance dans cette catégorie, mais bien que cette discipline gagne en importance, la prochaine CDM se jouera de manière traditionnelle, crampons aux pieds ! 

Et qu’ils aient manette dans les mains ou crampons aux pieds, les Européens semblent particulièrement bien préparés avant cette compétition. Le vieux continent a remporté cinq des six dernières éditions, dont les quatre précédant ce grand rendez-vous qatari. 

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du mercredi, 25 mai 2022

La puissance des équipes n’est plus à démontrer. La France aura de forts arguments pour glaner à nouveau son titre, quand l’Espagne et l’Allemagne, deux des plus grosses cylindrées européennes depuis toujours, effectuent un retour au premier plan au timing parfait. L’Allemagne d’Hansi Flick fait en effet, figure de favori, notamment grâce à une défense retrouvée et une domination parfois bestiale au cœur du jeu. Cependant, les surprises ont toujours écrit l’histoire de ce sport. De quoi donner des ailes à d’autres nations ayant déçu ces dernières années… 

Un retour au premier plan des Sud-Américains 

Il ne faut jamais oublier le Brésil, cinq fois champion du monde et de ce fait, meilleure nation de l’histoire de la compétition. 20 ans après leur dernier sacre, les Auriverde pourraient juger bon de remonter sur le toit de l’Olympe, d’autant plus que leur collectif a rarement semblé aussi fort. 

En effet, le Brésil restera toujours une immense nation du football, mais trop souvent, les individualités ont pris le pas sur le collectif, réelle force d’un sport qui se joue à 11, quoi que l’on fasse. Ces derniers mois, le collectif brésilien est parfaitement soudé et bien plus que lors des dernières éditions où le capitaine Neymar prenait l’habitude de trop en faire. 

A LIRE =>  Marche du 23 juin: le FNDC accuse "nous avons appris l'organisation par la partie toxique de l'entourage du colonel Mamady Doumbouya d'une contre-manifestation"
 Photo par Pixabay, CC0

 

Légende : Le Brésil se tient prêt

La présence de joueurs comme Fabinho ou encore Lucas Paqueta a donné une nouvelle dimension collective à cette équipe, loin de ce qu’elle a connu, notamment lors de son mondial raté en 2014

Principaux rivaux des Brésiliens, les Argentins voient, eux aussi, l’arrivée de cette Coupe du monde hivernale d’un bon œil. Auréolé de son premier grand titre avec la sélection albiceleste en 2021, Leo Messi aura une dernière chance pour boucler une carrière dantesque en remportant le titre suprême. 

Les nations africaines n’ont pas dit leur dernier mot 

Le calendrier si particulier et inhabituel de ce mondial pourrait bel et bien chambouler les habitudes des meilleures nations mondiales et également, des joueurs évoluant en Europe. Ne s’agirait-il pas d’une aubaine pour les outsiders que sont les pays africains ? 

Sur le papier, certaines nations comme le Sénégal n’ont pas grand-chose à envier à d’autres équipes présentes parmi les 32 de cette compétition. Les coéquipiers de Sadio Mané pourraient en effet, rêver à de grandes choses, quelques mois après leur succès en Coupe d’Afrique des Nations. 

Avec cinq nations qualifiées pour ce tour principal, l’Afrique sera l’un des continents phares de cette grande fête du football et à l’instar du parcours ghanéen en 2010, tous les rêves sont permis. 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »