A LA UNEPolitique

Les membres du FNDC reconduits en prison après leur première comparution

Les membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été reconduits à la maison centrale de Coronthie. Cela, après leur premier jugement ce mercredi 16 octobre 2019 au Tribunal de Première Instance de Dixinn sous haute surveillance. Tous les membres du FNDC, arrêtés sont accusés « de manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public suivant l’article 561 du code pénal ».

Au cours de ce procès qui s’est ouvert ce mercredi, leurs avocats ont souhaité une liberté provisoire mais qui malheureusement n’a pas été acceptée par le Tribunal. C’est pour cette raison, qu’ils ont été reconduits à la Maison centrale de coronthie pour revenir le vendredi prochain date à laquelle le procès fut renvoyé ; c’est ce jour qu’ils seront situés sur leur sort.

Comme on l’avait notifié lors de notre première dépêche, ce procès se tenait le matin sous haute surveillance sécuritaire. Car, tous les accès à cet endroit étaient interdits aux journalistes, aux militants même aux habits dudit quartier. L’on a constaté un déploiement de policiers, munis de boucliers et de gaz lacrymogènes.

A rappeler que le Coordinateur national du Front national pour la défense de la Constitution, Abdourahamane Sanoh et Cie ont été arrêté le weekend dernier.

A LIRE =>  Coup d’État en Guinée : Le Patronat guinéen s’en félicite et sollicite une refonte du secteur privé !!!

Oumar M’Böh pour Aminata.com

+224 622 62 45 45

mbooumar@gmail.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks