Rate this post

L’éjection du navire gouvernemental des deux principaux ministres comptables de la grève des enseignants Ibrahima et Sékou Kourouma fait le bonheur des enseignants notamment des bases syndicales qui considèrent cette disgrâce comme un dégât collatéral de leur mouvement.

A Labé,pour les syndicalistes c’est le camarade Mamadou Moussa Baldé coordinateur de la grève pour les structures syndicales qui a porté le sentiment de ses pairs:

<<j’ai des sentiments de fierté, l’occasion est solennelle pour saluer les enseignants et tous les syndicalistes qui ont suivi ce mot d’ordre parce que le résultat est là, s’il n’y avait pas eu ce mouvement peut être qu’il n’y aurait pas eu de changement mais ce changement est positif… J’estime que nos revendications vont aboutir parce que tant qu’on a pas ce qu’il faut la grève n’est que suspendue,on va suivre l’exécution, on va analyser et voir s’il faut poursuivre ou pas donc les étapes vont se suivre…. Ces deux ministres (ndlr: Ibrahima et sékou Kourouma)ont terni l’image de l’éducation et de la fonction publique,nous souhaitons pleins succès à ceux qui sont nouveaux pour que leur travail soit un succès en faveur du bien-être des guinéens.>>

Il ne reste plus qu’à espérer que ce décret ne soit pas un acte formel pour désorienter les guinéens de l’essentiel. Affaire à suivre.

Ousmane Koumanthio Tounkara

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here