orange guinee guicopres uba guinee votre

Le mois de ramadan à Kindia : le prix des denrées reste constant

Après les appels du groupe organisé des hommes d’affaires sur le prix des denrées de première nécessité pour le mois de ramadan, ils semblent être compris par les commerçants de Kindia. Contrairement aux années précédentes, les prix des produits n’ont pas connu de hausse pour cette année dans le marché de la ville des légumes. Les citoyens quant eux, restent perplexe pour la suite.

La chambre préfectorale de commerce, industrie  et artisanat de Kindia a fait des efforts pour que les fidèles musulmans puissent jeuner dans la sérénité.

« Cette année, la chambre de commerce a fait un pas. L’arrivé du mois saint de ramadan, nous sommes parvenus  à sensibiliser nos commerçants deb diminuer le prix conformément à la règle de l’islâm. Un sac de sucre coutait 3 cent 25 mille. Aujourd’hui, ils ont fait un rabais de 25 mille. Un sac de riz variait entre 340 à 350 mille franc guinéen. Dès l’arrivé de ce mois, 230 mille peut maintenant gagner un sac de riz.  On a aussi fait la sensibilisation au niveau des bidons d’huile. 20 litres d’huile se vend au marché à 205 mille contrairement aux moments passés pou on pouvait en  acheter à 315 ou 320 mille fg. Avec le poisson, on peut aussi l’avoir à un prix raisonnable », a annoncé Ousmane Bodjé Baldé vice-président de la chambre Préfectorale de commerce, de l’industrie et de l’artisanat de Kindia rencontré par le correspondant de votre quotidien en ligne aminata.com.

Selon notre constat dans le marché, même si tous les produits n’ont pas pour le moment connu une baisse de prix, le coup de nombre de denrées de première nécessité reste à leur place. Cette réalité est salutaire chez les clients rencontrés. Mais il reste indécis si elle pourra durer.

« Pour ce début, certes les prix n’ont pas augmenté mais  nous ne savons pas ce qui va se passer au cours du mois. C’est pour quoi on souhaiterait que les commerces respectent la décision qu’ils ont eu à prendre ». « Moi je viens d’acheter du sucre. Le prix est abordable. Un kilo de sucre était vendu à 9 000 fg à Kindia. Mais aujourd’hui, j’ai trouvé au marché, un kilo de sucre est vendu à 5000 fg », ont expliqué les clients

Pour rappel, en prélude du mois saint de ramadan, le ministre du commerce avait invité les opérateurs économiques pour statuer  sur l’augmentation vertigineuse des prix de première nécessité. A leur tour, les opérateurs économiques dirigéspar chérif Abdallah, ont  invité les commerces de la Guinée à diminuer le prix des produits dans l’intérêt des guinéens.

Abdoulaye Bangoura, correspondant d’aminata.com

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »