Les  transporteurs de  l’axe  Labé-Mali ont  leur  nerfs à  fleur  de  peau et  pour cause le tarif du  transport  qui  était  de  40000 francs  jusqu’à la  hausse  du  carburant s’est  vu  réadapté à 50000 soit  un  rajout  de  10000 sauf  que  cette  adjonction  ne  semble  pas  les  enchanter et  certains  d’entre eux  ont  voulu faire  un  forcing  pour obtenir  60000 francs en  profitant  de  la  forte  affluence  des  voyageurs.

Du  côté de  Mali  ni  syndicalistes, ni notables encore  moins  simples  citoyens  ne  valident  cette  position et  veillent  au  grain  pour  empêcher les  transporteurs  peu  respectueux  des  règles  de  semer  la  pagaille dans  leur  quotidien, c’est  ainsi  que  bien  de  chauffeurs  qui n’étaient pas  favorables  aux  50000 ont  dû faire  Mali-Labé à  vide  la  semaine  dernière.

Saisie  par les  chauffeurs  de  l’axe  samedi dernier, la  hiérarchie  syndicale  régionale est  inflexible  sur les  10000 francs perdre  de  vue toutefois  la  préoccupation des  transporteurs.

Pour le bureau  syndical, les  transporteurs peuvent enchantés  par  ces  10000, ils  sont libres  de changer  d’axe laissant  toutefois la  possibilité  de  satisfaire les  transporteurs  au  cas  où les  usagers des  transports  en  commun  sur  l’axe  Labé -Mali notamment les  notables  adhèrent , ce  qui n’est  pas  envisageable  dans  l’état  actuel  des  choses.

Pour Maitre Tanou Nadhel Dallo, responsable  syndical, l’autre  option  est  de couper  la  poire  en  deux.

 Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER