Madifing Diané justifie la réquisition de l’armée dans les manifestations

Madifing Diané, gouverneur de Labé
Madifing Diané, gouverneur de Labé

Quelques heures après qu’il ait réquisitionné l’armée, le gouverneur de région Madifing Diané a animé un point de brosse à son bureau ce jeudi 17 octobre 2019. A en croire à l’administrateur qu’il est, les piques de violences des premiers jours de manifestations l’ont obligé à sortir de sa réserve.

<<J’ai partagé votre grande souffrance au cours de ces journées folles, je vous ai vus empêchés d’emmener vos malades à l’hôpital…>>

Puis, il félicité les forces de l’ordre d’avoir fait preuve de professionnalisme dans une marche qui s’est progressivement mue en insurrection à son sens et il a expliqué que d’un entretien téléphonique avec l’honorable Cellou Baldé, il a tiré que ceux qui barricadent la rue et estorquent des fonds aux passants ne sont pas des militants du FNDC et que de là il s’est qu’on a dépassé le stade de manifestation pacifique pour celui d’insurrection.

<<Les services de sécurité ont détecté dans les rangs des marcheurs des jeunes armés de pistolet s locaux à calibre 12, des frondes, lance- pierres avec des billes et plombs ainsi que des coupe-coupes.

J’ai enregistré dans le rang de mes unités certains blessés, toutes les dispositions locales légales sont prises pour sécuriser nos populations et protéger nos agents de sécurité.>>

Invité de la rédaction de Espace Foutah deux heures après l’honorable Cellou Baldé a estimé que l’ arme estimée saisie n’a été présentée que seule sans propriétaire présumé ce qui aurait pu être un montage surtout que les services de sécurité ont beaucoup d’armes du genre sous scellée.

Ousmane K.Tounkara