Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), Général Bouréma Condé, a présidé la réunion de la 25ème session des travaux du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 mardi 14 août 2018 à Conakry.

Au sortir de cette rencontre, le Ministre de la MATD, Général Bouréma Condé a précisé qu’il faut se félicité de la tenue de la 25ème session des travaux du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 par ce que tout simplement les acteurs politiques se sont compris. « Je m’en réjouis fortement, tout comme le Chef de l’Etat et les leaders des formations politiques ».

Selon lui, la Guinée a toujours été un pays de paix, une nation de cohabitation pacifique et d’unité nationale. C’est ce qui a prévalu aujourd’hui à cette 25ème session.

Au cours de cette réunion, il était question que le comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016, trouve la solution à la crise poste électorale en Guinée, appelée à l’époque le contentieux électorale. « Aujourd’hui, la solution est trouvée à cette crise pour le développement de la Guinée », souligne le général Bourema Conde.

A l’occasion de cette 25ème session, qu’ils ont  examinés les points liés à la loi sur la CENI, l’ouverture des travaux d’audit du fichier électoral, la redynamisation des prescriptions budgétaires pour les indemnisations des victimes, la requête pour l’élargissement des prisonniers. Nous allons très bientôt être sur le terrain pour l’installation des conseillers communaux parce que notre pays a souffert de l’absence de la communalisation.

Pour le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle à l’Assemblée Nationale (AN), l’honorable Amadou Damaro Camara : « la 25ème session du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 a permis au comité de prendre acte des avancés dans l’accomplissement des points de l’accord politique. Il revient au ministre de la MATD d’installer les conseillers communaux. Car c’est la victoire pour le pays », a fait savoir  le député Damaro .

Par ailleurs  l’honorable Mamadou Cellou Baldé, au nom du groupe parlementaire des libéraux démocrates a laissé  entendre : « qu’au lendemain de la signature du protocole d’accord entre l’opposition républicaine et la mouvance présidentielle, les acteurs se sont félicités de cette avancée majeure, qui permettra d’installer les conseillers communaux dans les 342 communes urbaines et rurales de la Guinée, pour amorcer le développement local  de la nation », a-t-il conclu.

L’élection communale en Guinée s’est déroulée depuis février dernier. Depuis 6 mois les autorités sont incapables d’installer les élus à cause du contentieux électoral.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

Tel:(+224) 622 34 45 42

 

PARTAGER