Excédés  de  voir les  élèves  rester  à  la  maison  et  se  tourner  les  pouces, un  collectif  de  jeunes  activistes  a  investi  la  rue mardi 13 mars 2018 à Labé réclamant une  gestion  rapide  et  efficience  de  la  crise éducative au  chef  de  l’Etat  et  son  gouvernement.

Contrairement  aux  marches  habituelles, ce  mouvement  a  pris  naissance  à  la  grande  intersection  du  Tinkisso  point  de  croisement  de  deux  routes  principales dont  l’une  transnationale.

Après  avoir pris  soin d’obstruer  le  passage par  des  motos, un  tableau  a  été  installé avec  un  message  clair au  chef  de  l’état  et  ses  collaborateurs  notamment  ceux  en  charge  de  l’éducation  dans  notre pays .

Un  jeune  homme  mimant  un  enseignant  en  classe  entonnait  et  des  jeunes  assis  sur  des  bancs  de  fortune répétaient  à  tue  tête les  propos  du  premier .

« Vive  l’éducation  pour  que  vive  la  nation, prof  président  rends  nous l’école à bas  tout  gouvernement  qui  défavorise  l’éducation ».

Au  moment  d’écrire  ces  lignes, la  circulation  était  totalement paralysée et  l’absence  de  passage  obligeait les  citoyens  à  faire  le  détour .

Ousmane  K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

 

PARTAGER