Après  de  macabres  découvertes  à Tairé  et  Garambé  ces  deux  dernières  semaines  tour  est  au  quartier  populaire  de Daka  d’avoir  sa  découverte.

Un  homme de  38  ans  qui  louait  ses  services  comme  agent  d’entretien  dans  une  station  de  lavage  informelle  a  été  retrouvé mort  sur  les  tas  planches  de  bois  d’une  menuiserie à  Domby  en  face  de  la  gare  routière  de  Koubia.

L’homme  semble  avoir  coupé  les  liens  d’avec  sa  famille  voilà  trois  ans.

Le  menuisier  propriétaire  de l’endroit  où le  jeune  a  choisi  de  rendre  l’âme  a  ainsi  témoigné :

« quant  on  faisait  nos  ablutions quelqu’un  m’a  averti  qu’un  malade  gisait  dans  mon atelier  alors  nous  sommes  venus  trouver  qu’il  agonisait  pas  un  d’entre  nous  les  occupants  de  l’atelier  ne  le  connaissait  mais  un  voisin  a  estimé  qu’il  le  voyait  faire  des  prestations  dans  le  lavage  situé  dans  le  cours  d’eau  près  de  nous »

Aussi quand  l’homme  a  appris  que  le  jeune  homme  est  originaire  de  Konkola  il  a  cherché  à  joindre  ses  proches  les  seuls  connus  étaient  sa  sœur  et  son  beau  frère  qui  ont  mis  du  temps  à  venir  sous  prétexte  qu’ils  sont  occupés avant  de  venir  à l’annonce  du  décès.

Maitre  Abdoulaye  Barry  le  beau  frère  du  défunt  a  estimé  que   c’est  lui  qui  a  porté  la  nouvelle  à  sa  femme  mais  que  cette  dernière  ne  croyait pas  que  pendant  trois  ans  son  frère  puisse  rester à  Labé  sans  la  contacter .

Au  moment  où  nous quittions  sous  presse  la  gendarmerie  et  le  médecin  légiste  arrivaient   pour le  constat   et  le  diagnostic  des  causes  du  décès  respectivement. Des  nouvelles  que nous  avons  pu  glaner  sur  place le  jeune  trainait  une  maladie  ces  derniers  jours et  qu’il  était originaire  de  Konkola  quartier  populaire  de  la  commune  urbaine  de  Labé.

C’est  la  troisième  découverte  macabre  en  deux  semaines  à  Labé.

Ousmane Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here