Rate this post

La  suspension  d’un  technicien  des  services  de  l’habitat au motif  qu’il  aurait  négativement  interférer  dans  un  procès  domanial  à  Mosquée quartier  du  centre  urbain fait  saliver les  citoyens  de  la  ville.

Face  au  silence  des  protagonistes ,le  syndicat  des  travailleurs  s’est  autosaisi  Elhadj  Lamine  Sangaré qui  en  est  le  secrétaire  général  a  initié  des  démarches :

« c’est  un  problème  de  chantier  selon  ce  qu’on  m’a  dit ,Amadou  Oury  a  nié  sa  plainte, ce  que  je  vous  dis  là  c’est  des  ramassis, il  faudrait  bien  que je  le  rencontre .Ce  qui  est  situé  c’est  l’irresponsabilité  de  Amadou  Oury ,sous  la  pression de  son   supérieur  hiérarchique qui  a  cosigné la  plainte  si  c’est  sur  instruction  de  l’autorité  préfectorale  c’est  à  vérifier….Sur  l’acte  il  est  mis  le  3  avril pendant  que  l’intéressé  n’a  été  en  possession de  la  décision  que  le  4  mai donc  un  mois je  l’ai  notifié mais  j’ai  vu  une  autre  circulaire  rectifiant la  date  j’ai  posé  la  question  au  préfet, il  m’a  dit  que  c’est  pour  faute  lourde. »

Du  côté  de  l’inspection  régional du  travail monsieur Mamadou  Dian  Diallo  est  clair :

« c’est  au  technicien  de  prouver  qu’il  n’a  pas  induit   le  préfet  en  erreur ,s’il  ne  le  fait  pas  c’est  que  le  préfet  a  eu  raison  de  prendre  sa décision…..

S’il  avait  signé  sous la  contrainte  qu’il  écrive  à  son  département  de  tutelle, s’il  y a  eu  harcèlement qu’il  dise  qu’il  y a  eu  harcèlement ,il  est  le  seul  qui  puisse  parler aux médias  pour dire  ce  qu’il  sait  vraiment  passé entre  le  préfet  et  lui. »

Pour  l’heure  le  cadre  en  question  a  fait l’option  de  s’emmurer  dans  le  silence alors  que  Elhadj  Safioulaye  Bah  préfet  de  Labé ,lui, invoque   la  discrétion  administrative .

                                                                                                         Ousmane  Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here