Rate this post

Depuis deux semaines les quartier situés au coeur de la ville de Labé comme : Kouroula,Mairie ou Mosquée sont sevrés de la desserte en eau courante et plus que jamais les familles font recours aux vieux puits.

La colère des citoyens est à la mesure de la pénurie.

Dame Mamadou Binta ne cache pas son désarroi :

<<vraiment c’est la disette on continue de s’approvisionner au puits tout en payant indûment des factures notre seule chance est qu’on est en hivernage.>>

Hammady Sow autre citoyen résidant au centre ville renchérit:

<<cette desserte là est lamentable et la facture ne ce cesse de grossir parfois même sans aucune régularité dans le service de la SEG.>>

Plus révolté que les précédents interlocuteurs à cause de la corvée d’eau qu’il doit assumer chaque matin Mr Diallo Aliou estime que la pénurie est due à un refus:

<<…c’est invivable,c’est dans ce pays seulement que tu peux voir ça, avec la SEG c’est nul et non avenue,c’est des fainéants, ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent pas fournir ,c’est un refus.>>

A la Guinéenne des eaux pas un ne veut donner les raisons de cette pénurie tant à cause de la récurrence des pannes sur le réseau que de l’absence des directeurs titulaire et adjoint en formation dans la ville des agrumes.

Ousmane Koumanthio Tounkara

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here