orangeguinee guicopresse UBA
Un pylône de haute tension à Labé
Un pylône de haute tension à Labé

Labé : de plus en plus d’habitations sous les pylônes de Haute tension

La pagaille  dans le secteur foncier guinéen est telle que certains citoyens ont pu acquérir des terrains et se sont établis même sous les pylônes de haute tension sans toujours évaluer le risque encouru.

A Labé des quartiers comme Pounthioun ou Koulidara jusqu’à la sous préfecture de Dara sont concernés par cette situation et pourtant Gouraissiou Bah directeur de l’agence locale de EDG est formel sur le respect des 15 mères   de part et ‘autres alors qu’un technicien du service de l’urbanisme et de l’habitat, Mamadou Saba Barry s’appuyant sur l’article 24de la constitution estime que pas une construction quelque soit sa destination ne doit être érigée à moins de 40m sur les axes routiers majeurs, les autoroutes ou autres  chemins de fer.

Aucune construction à moins de 25 mètres des lignes de transport haute tension et moins de 20 m des périmètres extérieurs des conduites principales d’eau.

Les conséquences de vivre à proximité ou sous les pylônes de transport haute tension sont catastrophiques explique Gouraissiou Bah directeur régional de la guinéenne d’électricité :

« En dehors même des accidents  qui peuvent survenir suite à la chute des câbles, la haute tension et permanemment des radiations, tant qu’il y a le courant, d’une certaine valeur comparable aux bombes d’Hiroshima et de Nagasaki à faible valeur, si on s’expose à ces radiations pendant plusieurs années on risque d’avoir des maladies dont on ne connait pas l’origine comme le cancer… »

Pour la phase conseil, le technicien du service de l’urbanisme demande aux citoyens de recourir aux services techniques avant toute transaction foncière fin d’être sûrs d’être dans les bonnes dispositions.

Rappel, des quartiers comme Kouroula sont aussi traversés par les pylônes de haute tension mais à Pounthioun dans le secteur de la Faculté les habitations sont parfois sous les pylônes de haute tension.

Ousmane K. Tounkara

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »