Labé : 6 mois de prison avec sursis et 500000 francs d’amende pour les manifestants arrêtés

Dans la salle du tribunal de première instance de Labé lors du procès des manifestants arrêtés le 14 octobre 2019
Dans la salle du tribunal de première instance de Labé lors du procès des manifestants arrêtés le 14 octobre 2019

Les 10 manifestants du FNDC  qui sont passés en jugement ce vendredi sont désormais fixés sur leur sort. Peu avant la chute du jour, et après un mano à mano entre le procureur qui a requis une peine de 2 ans et l’avocat de la défense qui plaidait la relaxe, la cour a condamné les 10 hommes à 6 mois de prison avec sursis assorti d’une amende de 500000 chacun.

A la fin du procès, le député de Labé n’a pas caché sa déception mais a rappelé qu’on ne peut mieux d’attendre d’un régime dictatorial qui n’a pas réussi à prouver que les éléments jugés ont une quelconque relation avec les chefs d’accusation dont ils sont poursuivis.

Il estime quand même que dès le lendemain les manifestants seront récupérés pour la suite du combat.

Ousmane K. Tounkara