La fédération préfectorale des  artisans mécontente de  la  spéculation  autour  du  leppy

un boubou leppy
un boubou leppy

Il y a quelques  jours, un  sursaut  d’orgueil  est né sur  la  toile  et  certains  citoyens  ont  impulsé le  retour  à  la  consommation du textile  local, des  années  durant  caché  sous  le diktat  du  Bazin  malien et  tissu  de  lin  sénégalais  dénommé Macky Sall du  nom  du  président  sénégalais  qui l’a  vulgarisé.

La  visée  était  d’impulser le  port massif  du  leppy tissu local de  la  moyenne  Guinée  lors de  la  prochaine  Tabaski.

Si l’initiative  est noble, certains petits  malins ont  vite  flairé  l’opportunité  et  ont exagérément haussé  le  prix  de l’étoffe de 130000 à 400000, une hausse exponentielle  que  les  gens  apprécient différemment .

Un citoyen sous  le  sceau  de  l’anonymat a estimé que  cette hausse lui parait  normale  vu que  les guinéens  ont  l’habitude  d’acheter  du  Bazin  malien  à plus  du million.

Amadou Oury, citoyen  déité  par  cette  hausse  exponentielle pointe  les  vendeurs du  doigt estimant que si les  prix sont  raisonnables, chacun  peut  tranquillement  prendre  sa  tenue et  suivre  la fièvre  dans  le  cas échéant  chacun  fera  comme  d’habitude et  finalement ça  ne saura profiter  à  personne.

Amadou Barry, lui, sait  comment  le  mouvement  est né sur  les  réseaux  sociaux  et  demande :

« ils ont profité de la  forte demande  pour tripler  le  prix, je crois  que les  autorités  de  la  culture et  de  l’artisanat  doivent s’impliquer  pour  régulariser le  prix. »

Sur  la  question, les  vendeurs  du  leppy observent  motus et bouche  cousue, difficile  de  trouver un  interlocuteur par chance, toutefois notre rédaction  est  tombée  sur  une femme  de  la  filière  qui a  expliqué  avoir  renoncé à la vente  depuis  le  début  de  la  surenchère.

Elle  explique  aussi, qu’elle    vu  le prix  grimper de 130.000à plus  de  300000 et  que  ces pairs descendent  désormais  jusqu’aux villages des artisans pour mettre  la  main  sur  les commandes.

A la  fédération préfectorale  des  artisans Mr Khalidou Dieng déplore le comportement  opportuniste  des  détaillants qui se sucrent dans  le  dos des artisans.

Sous presse nous avons  aussi rencontré des  jeunes venus de  la  Sierra  Léone faire  une  provision  en  leppy à écouler  dans ce  pays  voisin  de  la  Guinée.

Ousmane K.Tounkara