Rate this post

Le procès dans le dossier du journaliste El Hadj Mohamed Koula Diallo assassiné en février 2016 aux abords du siège de l’union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) s’est poursuivi ce lundi 23 octobre 2017 au tribunal de première instance(TPI) de Dixinn.

Cette journée a été marquée par le rejet d’une demande de partie civile et la comparution d’Abdoulaye Cosa témoin qui avait été blessé lors d’une altercation quelque temps avant l’assassinat du journaliste.

Dès l’entame, le tribunal a rejeté la demande de Bah Oury vice-président exclu de l’UFDG pour une comparution de Cellou Dalein Diallo, Hadja Halimatou, l’avocat Maître Alseny Aissata Diallo qui auraient assisté à une réunion afin de préparer l’assassinat de Monsieur Bah.

Très satisfait de cette décision du tribunal, Maître Alseny a fait savoir que la défense a réussi à soumettre au président du tribunal des dispositions des articles non seulement du code de procédure pénale, mais aussi de la loi portant organisation de la profession d’avocat en Guinée pour l’annulation de cette demande de la partie civile.

«Le tribunal s’est rendu compte qu’en suivant Monsieur Bah Oury, il aurait violé la loi. C’est ainsi qu’il est revenu sur sa décision en annulant purement et simplement la comparution des témoins que Monsieur Bah Oury avait ordonné. Monsieur Bah Oury m’en veut à mort parce que j’ai réussi aujourd’hui à faire condamner un de ses lieutenants. Il n’a que les mouches derrière lui. Il n’a personne. Il a perdu», a-t-il indiqué.

Ce procès dont les débats ont tourné ce lundi sur la tentative d’assassinat de Monsieur Bah Oury est renvoyé au lundi 30 octobre prochain.

Au sortir du tribunal, une altercation a éclatée entre pro-Bah Oury et pro-Cellou Dalein. Des journalistes qui prenaient des images sur l’incident ont été agressés par les militants de l’UFDG.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here