orange guinee guicopres uba guinee votre

Kindia : le ministre Kourouma fustige la non applicabilité des codes de son département

Le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire poursuit sa tournée à l’intérieur du pays. Apres Mamou, Docteur Ibrahima Kourouma était à Kindia ce jeudi 1er février 2018.  Objectif, faire le point sur la présence effective des cadres dans les directions régionales et préfectorales  du département, s’assurer de l’efficacité dans la gestion foncière et la vulgarisation des outilles de gestion foncière dans  la conception Aménagement et Equipement des espaces urbains.

C’est la salle de réunion du gouvernorat de Kindia qui a connu la présence des cadres à cette rencontre.  C’est le  discours du Directeur régional de la ville et de l’aménagement du territoire de Kindia qui a ouvert la séance.  Ibrahima Dramé Barry a tout d’abord mis l’accent sur les actions du ministre qui s’inscrivent en droite ligne, dans la mise au point des domaines Etatiques. « Depuis l’arrivée de Docteur Ibrahima Kourouma à la tête de ce département, il a avec exactitude et succès, procédé à l’état des lieux dans le souci de rompre avec des anciennes habitudes et d’injecter du sang nouveau pour son meilleur fonctionnement en cernant tous les contours des questions foncières d’habitat et d’urbanisme. A Kindia, 6886 hectares de ressources de réserves foncières sont déjà levés dressés et immatriculés pour le compte de l’Etat », a-t-il expliqué.

Dans sa prise de parole, le gouverneur de la région administrative de Kindia,  Saranbgè Camara, a égrainé quelques constats fait par son cabinet sur le fonctionnement du département de la ville et du l’aménagement du territoire à Kindia. Selon elle, c’est une occasion d’attirer l’attention du ministre sur les problèmes au niveau de la région. « Nous avons constaté qu’il y a des attributions à plusieurs reprises d’un même domaine à des citoyens. Nous avons organisé à Dubreka un conseille de gouvernance spéciale sur ce domaine pour comprendre pourquoi tous ces problèmes au niveau de l’habitat. On s’est aussi demandé pour quoi le code domanial n’est pas diffusé afin de permettre à chacun d’avoir une connaissance sur les conditions d’appartenance d’un domaine aux coutumiers. Nous avons également noté la non collaboration entre les services qui sont stratégiques dans ce domaine (la ville et l’aménagement du territoire, l’environnement, les travaux publics etc.) », A précisé madame le gouverneur.

Depuis 1998, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire,  possède trois codes (un code domanial, de l’urbanisme et de construction). Le mal est que,  aucun de ses codes n’est jusque-là  vulgarisé. C’est la non vulgarisation donc de ces codes qui conduisent de nos jours à des conflits domaniaux. Une situation que fustige Docteur Ibrahima Kourouma ministre de la ville et l’aménagement du territoire. « Quand vous fêtes le tour de la Guinée, vous prenez langue avec les magistrats, les responsables des tribunaux, vous vous rendrez compte qu’au moins 70 o/o des problèmes se trouvant dans les tribunaux sont les conflits domaniaux. Mais le problème qui  est à ce niveau,  tous les accusés détiennent des documents signés dans la majeure partie des cas par nos responsables. C’est pourquoi aujourd’hui, le ministère de la ville et de l’aménagement est trainé à la justice. Autre problème qui assaille aujourd’hui le pays, est  le bradage des équipements. Nous avons réclamé tous  les plans d’aménagement. Et à travers ces plans ces plans, nous allons identifier tous les équipements et nous allons revenir pour que tous les domaines vendus soient récupérés.  J’invite tous les chefs de quartiers, les sous-préfets et préfets de nous aider à conserver les propriétés de l’Etat et éviter qu’elles soient bradées », a plaidé ministre kourouma.

Abdoulaye Bangoura pour Aminata.com

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »