orange guinee guicopres uba guinee votre

Kindia : aucun engouement pour la célébration de la fête des travailleurs

Le 1er mai de chaque année, est consacré à la célébration de la journée internationale du travail. Sous la Présidence du Préfet de Kindia El Hadj N’fansouman Touré,  cette fête a été célébrée ce mardi  dans la ville de manga Kindi Camara avec plein de joie. L’occasion est donc mise à profit pour parler de la liberté des droits des travailleurs.

A l’instar des autres Préfectures du pays, la célébration de la fête de travail est effective mardi 1er mai 2018 à Kindia.  C’est la salle de conférence du centre de formation professionnel qui a abrité cette cérémonie. Ils étaient nombreux les travailleurs, venus des services différents, à prendre part à cette rencontre. Une occasion pour eux de passer en revue les acquis  de l’amélioration des conditions de travail. Le monde du travail dans l’exercice de leur service est heurté à beaucoup d’obstacles. Le numéro un de  Kindia regrette cette pratique qui est une réalité commune de tous les services en Guinée. Tout de même, il reste convaincu sur l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

«L’Etat à travers le gouvernement,  reste attentif aux difficultés que sont confrontées les travailleurs. Au tant que faire ce peu, l’Etat s’emploi pour que les conditions de vie pussent  être améliorées. On est intervenu sur toutes les crises que traverse notre pays. On a demandé aux syndicats de faire sacerdoce, l’esprit de dialogue, pour que tout le problème qui assaille le monde du travail pusse être discuté à travers un dialogue franc afin qu’on aboutisse à des résultats qui peuvent satisfaire tout le monde(le patronat et les travailleurs) », a précisé N’fansouman Touré Préfet de Kindia.

Présente à cette cérémonie, Hadja Mariam Bah membre du bureau exécutif  national de l’USTG a fait la restitution des négociations des Syndicats au niveau national. A l’en croire, c’est une occasion de mettre les travailleurs au même niveau d’information sur tout ce qui se passe entre les syndicats et le Gouvernement. Et de poursuivre, elle  affirme que des séries de sensibilisation seront organisées dans les différentes entreprises qu’elles soient privées ou publiques.

« On continue les journées de sensibilisation dans tous les services à Kindia. Mais aussi chez les autorités. Cette journée nous permet de nous réunir et trouver un consensus aux problèmes. On interroge les travailleurs, ils vont nous exposer leurs problèmes. Au retour, à notre tour, on se réunit pour examiner toutes ces inquiétudes et proposer des solutions. En Guinée, le travailleur est près ce qu’abandonné par les patrons. C’est lorsque tu es actif qu’on te considère. Dès que votre état de santé est dégradé, on ignore votre existence. Le syndicat s’est battu pour que prochainement si un travailleur tombe malade, qu’il ait droit à une prise en charge sanitaire. L’Etat a pris cet engament et nous souhaitons qu’il soit respecté », a indiqué la coordinatrice nationale des femmes du transport de l’intersyndical USTG CNTG.

A faut tout de même noter la faible mobilisation des travailleurs à l’occasion de la célébration de cette journée à Kindia. Bonne fête aux travailleurs du monde entier.

Abdoulaye Bangoura, correspondant d’Aminata.com

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »