A LA UNECulture

Journées de partage et d’échange culturel, touristique et artistique: la Guinée abrite du 14 au 21 mai, la 1ère édition du SICTA

Le Salon International de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat (SICTA), va s’ouvrir à Conakry dès ce samedi en Guinée au palais du peuple. Ce événement culturel, organisé par le ministère de tutelle, a pour objectif de créer un cadre de concertation avec toutes les parties prenantes de ces trois (3) secteurs, et mettre en avant, tout ce que la Guinée a comme acquis dans ces domaines. Pour donc annoncer les couleurs de ce rendez-vous international, le ministre Alpha Soumah a animé une conférence ce jeudi, 12 mai 2022 dans l’enceinte du département qu’il dirige.

Ce salon, qui connaîtra la participation des acteurs du secteur public et privé guinéen avec plus de 13 nations africaines et étrangères dont le Burkina Faso pays invité d’honneur, sera l’occasion de présenter l’offre touristique, culturelle et artisanale de la Guinée à travers de nombreuses expositions du pays et d’ailleurs. Elle sera également durant 7 journées, l’occasion de riches échanges avec le public autour de la thématique  » Patrimoine et lutte contre la migration irrégulière ».

Alpha Soumah, ministre de la culture

« Nous avons des créateurs, des artistes, des agents de voyage, des hôtels, des sites touristiques. Mais comment montrer tout ça à la face du monde?», s’est tout de suite interrogé le ministre Alpha Soumah allias Bill de Sam, d’où la nécessité d’inviter des pays frères, mais aussi ceux en dehors du continent africain afin de venir exposer et partager leurs savoirs faire avec la Guinée. C’est pourquoi a-t-il poursuivi que  » l’occasion sera mise en avant pour profiter montrer ce que notre pays a le plus beau , notamment en matière d’art culinaire.

A LIRE =>  Guinée: Doumbouya sur le chemin interdit de la transition?

La Guinée dispose de nombreux sites touristiques, économiquement rentables et susceptibles d’être exposés à la face du monde. Cette première édition donc, à en croire M. Abdoul Kaboré, commissaire général de ce salon, va permettre à notre pays de revendre sa destination à ses pays frères et ceux de l’étranger.

« J’ai eu la chance de découvrir toutes les préfectures de la Guinée. À partir de là, je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup de choses à montrer et qu’il fallait organiser un salon. Il y a des pays qui ont uniquement des salons de l’artisanat à part, de la culture, du tourisme et d’autres du cinéma. Nous nous sommes inspirés de tout cela pour faire le trois (3) en un. C’est-à-dire mettre tout dans un seul salon. Et j’avoue qu’en Afrique de l’Ouest, la Guinée sera aujourd’hui le premier pays à avoir un tel salon. On a donc pas besoin de venir trois (3) fois en République de Guinée», a fait comprendre M. Kaboré.

Comme attentes au courant des 7 jours décharge et de partage au palais du peuple, c’est surtout la création d’une connexion entre la Guinée et le monde à travers ces trois (3) secteurs ( culture, tourisme et artisanat).

« Cela va donner de belles choses. C’est-à-dire nous aurons des Guinéens qui vont découvrir la culture Irlandaise, ivoirienne. Mais nous aussi des Burkinabés vont découvrir des choses chez nous tel que l’art de fabriquer des chaussures avec du cuire. Nous allons également montrer que nous aurons de belles plages, aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Pour le faire, il fallait donc un salon», a conclu le ministre guinéen de la culture, du tourisme et de l’artisanat.

A LIRE =>  Labé_ Après son domicile de Dixinn détruit, celui de l'Apiculture visé, le siège de son parti, l'UFDG prend feu

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »