orange guinee guicopres uba guinee votre

Un opposant répond le ministre de la sécurité : « s’il n’a rien à faire au ministère de la sécurité… »

La décision du ministre de la sécurité guinéenne, interdisant la circulation des motos- taxis à circuler dans le centre-ville de Kaloum, l’opposant Abdoulaye Kourouma réplique en faveur des motards qui font ce métier par manque d’emploi.

Dans la déclaration du ministre Alpha Ibrahima Keira, les conducteurs de taxis-motos seront à la base de la présence des embouteillages et des accidents dans cette commune administrative. Une accusation dont le président du parti de Rassemblement pour la Renaissance et du Développement (RRD) ne partage pas.

Joint au téléphone par un reporter d’Aminata.com, Abdoulaye Kourouma a d’abord rappelé au patron du département de la sécurité qu’il n’y a pas de réforme sans mesure d’accompagnement. Pour lui, M. Keira ne peut pas se lever un beau matin pour dire que les motos-taxis ne peuvent pas circuler à Kaloum.

« Vous avez les jeunes de la ville qui ont fait ça leur métier pour se trouver de quoi nourrir leurs familles. Est-ce qu’il a créé de l’emploi à ceux-ci ? Est ce qu’il a amélioré les conditions de transport en ville ? Est ce qu’il a la possibilité d’embaucher tous ces jeunes qui font ce métier ? », s’est-il interrogé  avant d’indiquer qu’il croit qu’il faut que le ministre mesure sa communication, « s’il n’a rien à faire en matière de réforme de sécurité. Les bandits sont en train de tuer des gens n’importe comment. Les narcotrafiquants sont en train de se promener à l’aéroport. Il faut qu’il arrête de s’inventer des programmes qui ne donneront pas de suite ».

Plus loin, il a souligné que Kaloum fait partir de Conakry avant de poser quelques questions au ministre de la sécurité et de la protection civile, « en quoi les motos-taxis empêchent la circulation dans cette commune ?  Ça l’empêche quoi ? D’aller à son bureau ou d’arrêter les bandits ? Ça empêche la démocratie ? Au contraire, ça créé plutôt de l’emploi ».

L’opposant Abdoulaye Kourouma a ajouté que la jeunesse à 90% à Conakry ne travaille pas, s’il se trouver eux même un emploi, comment quelqu’un peut se lever pour interdire les motos-taxis en ville ? « Je crois qu’il doit respecter les guinéens.  S’il n’a rien à faire au ministère de la sécurité, qu’il laisse les motos-taxis en paix ».

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »