orange guinee guicopres uba guinee votre

Journée ville morte : la société civile se réjouie à 80% de la réussite

Admettant qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite, la société civile guinéenne à travers une conférence de presse organisée mercredi 11 juillet 2018 au siège du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) s’est réjouie de la réussite de la journée ville morte du mercredi 11 juillet à 80% .

Cette rencontre visait à faire le bilan de leur précédente marche pacifique et faire des réflexions sur des nouvelles perspectives.

Selon la déclaration du Directeur Exécutif de la maison des Associations et d’OND,  ils ont déployés 50 observateurs pour faire le suivi de la journée ville morte décrochée contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

« La cellule de vielle qui a été installée nous rapportait qu’il y a eu zéro incident. Les citoyen a été beaucoup plus responsables encore une fois en observant cette journée ville morte. On est satisfait au moins à 80% parce qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite. Ce  qui fait que d’ailleurs, il y aura pas de journée ville morte demain jusqu’à la fin de semaine. Les manifestations vont reprendre le lundi pour laisser la possibilité à nos concitoyens de chercher leur petit survie puisse qu’il ne faut pas aussi les étouffer. Bien qu’on défende leur intérêt, cela est aussi de notre responsabilité. Ce qui fait que, nous allons tenir des séries de manifestations et de journées ville morte de façon bien ordonner », a indiqué Lansana Diawara.

La suite de leur protestation afin que le gouvernement guinéen ramène le prix du carburant à 8000GNF, il a souligné que lundi 16 juillet prochain, il y aura une forte mobilisation et de manifestation sans précèdent sur la hausse du prix du carburant à la pompe.

« Puisse que nous estimons qu’il est de notre responsabilité d’unir les efforts et faire face à cette injustice sociale que nous pensons est inadmissible et inacceptable. Il faut préciser de même que ce n’est pas à la société civile de payer les conséquences, la vie de prince de certains membres du gouvernement », a conclu M. Diawara

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel: (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »