Révélé au  grand  public  guinéen  en cette  année  2017 par la  parution  de sa  première  signature  livresque Ismaila Diallo est  de  l’aristocratie  Kalidouyanké de  Labé mais  a  vu  le  jour  au pays  de  la  Teranga en 1978 à Dakar. Après ses  premiers  pas scolaires au Sénégal, il  a  poursuivi sa  formation en Guinée à Labé où il a  obtenu son baccalauréat, avant de terminer son  cursus par  une  maitrise d’Anglais et  de servir  ensuite  comme  professeur d’anglais au secondaire  et  au  supérieur. Parfaitement  bilingue Monsieur  Diallo nous  a  accordé  l’exclusivité  d’un  entretien.

 

Aminata :- l’idée d’écrire? Elle est  venue comment ?

Ismaila Diallo :Au début je voulais écrire l’histoire de mon enfance. Plus tard, j’ai eu envie de porter un message sur la vie dans la société.

Aminata :cet ouvrage est  ce votre  vie ?une  fiction ?ou  un  mixage des deux ?

Ismaila Diallo :C’est une part de mon vécu et naturellement une part de fiction

Aminata :Combien  de  temps  la  rédaction  de cet  ouvrage  vous  a  coutée ?

Ismaila Diallo :je ne saurais dire combien de temps cela m’a pris. Par contre, je peux dire que j’ai commencé à écrire depuis la onzième année.

Aminata :Ecrire a-t il  changé quelque chos en vous

Ismaila  Diallo :Est_ce que quelque chose a changé?

Bien évidemment!

Aminata :Pensez vous déjà au  prochain ouvrage ?

Ismaila Diallo :Je n’y pense pas pour le moment.

Aminata : Le  titre de  cet  ouvrage ,il  est  arrivé  comment ?

Ismaila Diallo :Le titre va de soi. Le livre parle des épreuves de la vie; une vie tintée de rêves quasi quotidiennes. Cela a été très facile puisque, il se trouve dans le livre.

Aminata :Un conseil pour ceux qui veulent écrire?

Ismaila Diallo :Il faut d’abord ressentir le besoin d’écrire, soit porter un message, soit raconter une histoire. Surtout lire et encore lire.

 

                                                                                   Ousmane  Koumanthio Tounkara

 

PARTAGER