Insurrections populaires à Conakry : que doit faire Alpha Condé ?

Autoroute Le Prince complètement déserte, de loin, on aperçoit des fumées (crédit photo Alfa Diallo)
Autoroute Le Prince complètement déserte, de loin, on aperçoit des fumées (crédit photo Alfa Diallo)

La manifestation de ce lundi 14 octobre a sans doute montré un rapport de force favorable aux citoyens hostiles à une réélection d’Alpha Condé pour un troisième mandat. Le Chef de l’Etat va-t-il tirer les leçons issues de cette journée de colère ? Il a intérêt à renoncer à ce mandat de trop avant qu’il ne soit trop tard.

Comme un seul homme, les Guinéens de Conakry et des préfectures de l’intérieur du pays ont paralysé tout le pays envoyant du coup un signal fort aux promoteurs de la présidence à vie. La suite, normalement, Alpha Condé doit s’adresser à la nation pour annoncer officiellement son projet qui le permet de se maintenir au pouvoir. Ah oui, c’est le moment de le faire. A ce jour, le temps lui manque beaucoup. Donc, il faut profiter à chaque instant pour tenter de sortir par la grande porte. Sinon, au lieu de vouloir se présenter à nouveau, il va plaider pour négocier dans le but de terminer son second mandat en décembre 2020. Et quand ce moment arrivera, le peuple exigera sa démission immédiate et sans condition.

Au Burkina Faso, il a fallu la mise à sac de l’Assemblée nationale pour que Blaise Compaoré se rende compte à l’évidence de son impossibilité d’imposer sa dictature au peuple. Et finalement, il a retiré son projet avant de voir son mandat écourter. Comme Blaise Compaoré, Alpha Condé se dirige vers l’abîme. Parviendra-t-il à entendre les cris de colère de ses compatriotes ? Le très proche avenir nous édifiera. En attendant, le navire est en train de chavirer.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alphanyla@gmail.com
+224 628 38 98 39