A travers une déclaration commune, le Collectif des Conseillers Elus de Guinée (CCEG), s’oppose à la décision des autorités concernant l’installation partielle de certains d’entre eux en attendant de régler le contentieux électoral.

Cette déclaration a été signée par des conseillers élus notamment du PUP, de la Guinée Audacieuse, du RDIG, du RPR, du LBK, de l’UFDG à Matoto et Matam, du PEDN, de l’UDG, du PRM, du PDG-RDA, du BL, de l’UFR, du RDP, de la candidature indépendante de Beyla, de la GA de Lola et du PPD.

Selon leur déclaration, ils rejettent et ils montrent leur désaccord face à toute installation partielle des conseillers dans les 330 communes urbaines et rurales.

« Nous voulons que les conseillers communaux des 342 circonscriptions, soient mis en place au même moment », ont-ils déclaré.

Sur la même lancée, ils ont profité de l’occasion pour attirer l’attention de la communauté nationale et internationale qu’ils sont désormais, résolument engagés à promouvoir le débat démocratique en Guinée.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

PARTAGER