Cellou Dalein Diallo, président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

La Guinée ne fait que s’enfoncer dans des crises. Après deux semaines de manifestation suite à l’augmentation du prix du carburant à la pompe, la troisième semaine s’annonce malle aussi pour les citoyens du pays. Pendant que la société civile s’apprête à une nouvelle manifestation qui sera suivie d’une grève de faim à partir du lundi 16 juillet 2018, l’opposition républicaine rentre dans la danse en menaçant l’organiser une manifestation le jeudi 19 juillet prochain.

Cette annonce a été faite après une plénière vendredi 13 juillet 2018 au QG de l’UFDG par le chef de file de l’opposition.

« L’opposition républicaine a décidé d’organiser un manifestation le jeudi prochain sur toute l’étendue du territoire national. L’itinéraire sera de la Tannérie,-l’Aéroport-Kénien jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre », a déclaré Cellou Dalein Diallo avant de préciser que c’est si d’ici là, il n’y a aucun progrès dans le règlement du contentieux électoral et dans la libération de leur prisonniers, ainsi que dans la mise en place de l’assistance financière prévue pour les victimes de violences politiques.

Pour ce contentieux électoral suite aux communales du 04 février dernier, le gouvernement a décidé l’installer partiellement les élus dans les circonscriptions qui ne présentent pas d’anomalie en attendant. Une décision désapprouvée par le Collectif des Conseillers Elus de Guinée (CCEG) à travers une déclaration.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

PARTAGER