Le ministre de l’enseignement supérieur guinéen, Abdoulaye Yero Baldé a annoncé la semaine dernière lors du lancement des épreuves du concours d’accès aux classes préparatoires de l’institut national polytechnique Felix Houphouêt de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), des nouvelles mesures qu’il envisage mettre en place.

Cette décision du ministre indique qu’à partir de l’année prochaine, l’entrée dans certains instituts d’enseignement supérieur passera par un concours.

Selon le ministre Yéro Baldé,  L’année prochaine, l’entrée  à l’école des mines de Boké, à polytechnique de Conakry, à l’Institut supérieur  technologie  de Mamou, à l’ISIC  de Koutia se sera par concours. « On veut former une élite », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le concours d’accès aux classes préparatoires de l’institut national polytechnique Félix Houphouët  de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), M. Baldé a indiqué que deux profils sont concernés, il s’agit des sciences mathématiques  et expérimentales et les candidats retenus seront formés en ingénierie.

Ensuite, il a affirmé que les admis au concours seront inscrits aux classes préparatoires aux grandes écoles qui préparent durant des années les meilleurs bacheliers de leur génération aux concours d’intégration aux filières d’ingénieurs des grandes écoles ivoiriennes, marocaines et françaises.

Cette réforme du ministère de l’enseignement supérieur intervienne après celle de son homologue de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation.

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 654-79-50-63

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here