Antonio Souaré, président du Horoya et candidat à la présidence de FEGUIFOOT
Antonio Souaré, président du Horoya et candidat à la présidence de FEGUIFOOT

La confédération africaine de football (CAF) disqualifie la Guinée de la coupe du monde de football des cadets et lui inflige de lourdes sanctions pour cas de fraude sur l’âge de deux joueurs du Syli national cadet lors de la CAN U17 en Tanzanie au mois d’avril dernier.

Quelques heures après l’annonce de cette sanction, la fédération guinéenne de football (Feguifoot) a réagi en parlant d’une décision erronée.

« La Fédération Guinéenne de Football a reçu notification, par la CAF, d’une décision du Jury Disciplinaire de cette instance prononçant des sanctions à la fois sportives et économiques contre la Fédération et les deux jeunes joueurs U17 dont la qualification à participer à la dernière Coupe d’Afrique des Nations était contestée par une fédération au motif prétendu de la falsification des passeports de ces deux joueurs. Cette décision est manifestement erronée. Elle semble n’avoir pas été prise sur la base des éléments dont dispose la Fédération Guinéenne et qui établissent clairement le bon droit de celle-ci. Ces éléments (passeports biométriques, actes d’états civils, documents médicaux) confirment les premières décisions de la CAF ayant retenu la légitimité des deux joueurs à disputer la compétition concernée », réagit la Feguifoot..

La Fédération Guinéenne de Football affirme avoir fait appel de cette décision qu’elle qualifie d' »erronée ».

La Feguifoot se dit extrêmement sereine quant au rétablissement, dans les plus brefs délais, de la vérité des faits et des résultats sportifs.

Reste à savoir si l’instance dirigeante du football africain va revenir sur sa décision. En attendant, les commentaires vont dans tous les sens à Conakry.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942