A LA UNEPolitique

Guinée: une grève des greffiers paralyse les tribunaux

Comme nous l’annoncions il y a quelques jours dans l’une de nos dépêches, les greffiers de Guinée ont mis en exécution leur menace. Ils ont déclenché une grève générale ce vendredi 08 juin 2018.

Les grévistes   exigent l’application de leur statut particulier signé  depuis août 2016 par le Président de la République Alpha Condé.

Selon leur porte-parole, Mamadou Dian Baldé, la grève va se poursuivre jusqu’à obtenir satisfaction.

« Nous réclamons l’application du statut particulier  des greffiers de Guinée  que le Président de la République a  bien voulu signer depuis le 03 août 2016. Un statut dans lequel nous avons des avantages qui sont accordés. Ce sont entre autres, les primes de fonction,  de transport, de logements mais surtout d’audience. A la Primature,  ils nous ont invités à suspendre notre mot d’ordre de grève. Mais nous  avons posé la condition d’avoir au moins un protocole d’accord signé par le ministre. Le ministre n’a pas voulu signer ce protocole », a-t-il expliqué.  

Les greffiers ont fait savoir qu’ils sont partis en grève parce qu’ils n’ont pas eu de garantie parce que selon lui, il y a eu des promesses non tenues par le passé.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks