Rate this post

Après la manifestation pacifique du 4 octobre, l’opposition républicaine était en conclave ce vendredi 06 octobre 2017, au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), il était question de tirer les leçons de la dernière marche.

Au sortir de cette rencontre, les opposants au régime d’Alpha Condé, se sont réjouit de certaines avancées issues de l’accord du dialogue politique du 12 octobre.

Devant les medias l’ex-ministre de la communication Alousseny Makanera Kaké , déclare « l’opposition Républicaine constate certaines avancées de l’application des accords . C’est comme la discussion et la validation du chronogramme fixant la date des élections locales le 4 février 2018, la mise en disposition de 91 milliards à la CENI et l’engagement du président de la République à mettre à la disposition le reliquat pour la bonne tenue de ces élections à la même date, c’est à dire le 4 février 2018, le lancement effectif de l’appel d’offre pour l’audit du fichier électoral.»

Poursuivant son intervention au nom de l’opposition républicaine, l’ancien locataire du département de la communication Makanera, dira « a part de ces avancées citées, c’est avec amertume que nous constatons sur tous les autres plans, il n’y a aucune avancée. A savoir l’installation de la Haute cour de justice, l’examen et l’adoption de la loi sur la CENI, l’indemnisation et rechercher les coupables des crimes pendant des manifestations. C’est pourquoi nous avons décidé d’envoyer au près du ministre de la justice une mission à cet effet. Parce que l’opposition républicaine attache un prix à l’indemnisation et la lutte contre l’impunité. »

Il est à noter qu’aucune date n’est prévue d’abord pour aller à la rencontre du ministre de la justice.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel , +224 622 34 45 42

Zezeguilavogui661@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here