Guinée : «c’est une mafia qui commande le peuple», selon un opposant

La récurrence des kidnappings et assassinats en Guinée irrite la colère de Docteur Abdoulaye Diallo ‘’Ballal Koïn’’ président du mouvement pour la solidarité et le développement(MSD). Pour cet opposant, c’est la preuve que c’est la mafia qui commande le peuple de Guinée.

«Nous regrettons ces actes. C’est la preuve que c’est la mafia qui commande le peuple de Guinée. Notre pays n’est pas habitué à ce grand banditisme, à cette grande cruauté, à cette grande cupidité. Tous les gens qu’on est en train d’enlever sont des personnes qu’on soupçonne être riches. Donc, c’est pour avoir des rançons. Cela veut dire que notre pays est arrivé à un autre niveau qui mérite l’attention de tout le peuple de Guinée, de toutes les structures, de tous les partis politiques. Ils ne vont pas effrayer tous les guinéens mais ils ne font que faire souffrir le peuple. Faire souffrir une partie du peuple, c’est faire souffrir tout le peuple y compris eux les commanditaires. On ne peut pas être aisé parmi les pauvres, alors vaut être parmi les riches que d’être parmi les pauvres. Le guinéen est aujourd’hui misérable, il a peur et malade. Il a tout sauf ce qui est nécessaire pour une vie paisible, un épanouissement. J’en appelle à tous les partis politiques y compris le RPG, la société civile à un sursaut humanitaire, à des grandes prières pour que Dieu nous sauve de ces malfaiteurs pour que ces derniers disparaissent à jamais et partent là où il n’y a pas des humains», a-t-il lancé.

Et Ballal Koïn de poursuivre: «A chaque fois qu’il y a un enjeu électoraliste, on effraye les gens en tuant par-ci et par-là pour que tout le monde se demande où donner la tête afin qu’ils manigancent les élections en leur faveur. Il y a un troisième mandat suspendu, il y a des élections communales qu’on veut avoir les 50%. Chaque fois qu’il y a enjeu, les gens ne vivent pas en paix».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942