Peu après  le  crépuscule samedi 11 aout, un  voleur de  bétail a  été  abattu  par  un  citoyen dans  une  bourg  du  ressort  de  Pita.

Yero Diouma, c’est  son  nom  et  le  sobriquet qu’on  lui  collait  est ‘’soulme’’ le  rat  en  langue  pular pour  sa  mauvaise  habitude  de  voler et  dont  il  était  devenu  un  fin  artiste.

Joint  au  téléphone, le  maire  de  Maci, Elhadj  Ousmane  Bah nous  a  confié :

«  on  m’a appris  qu’un voleur  avait  été  abattu dans  la  vallée , je  suis  allé  au  constat et sur  place, j’ai  trouvé  le  tireur qui  m’a  expliqué qu’il  a  trouvé  une chèvre  dissimulée  quelque  part  et  a  décidé  d’attendre, celui  qui l’avait  placé  là, à 19 h L’homme  est  venu  flanqué d’une  femme et  a  détaché  la  chèvre avant  de  faire  une  trentaine  de  mètres, il  a  alors  été  foudroyé  par  un  tir  de  fusil, il tentera de  fuir mais  ne  réussira  pas  et  mieux  succombera ».

Au coup  de  fusil, la  femme qui  accompagnait  le  voleur a  pris  la  clé  des  champs  mais  a laissé tombé le  fusil  de  l’homme  qu’elle  détenait.

Main  a  été mise sur l’arme  du  voleur  qui  a  été  enterré à Maci et  les  enquêtes  se  poursuivent dans  l’espoir  de  démanteler  le  réseau qui  s’est  constitué  au  fil  des  ans.

Dans  les  localités  de  Maci et  Sangareyah, la  mort de  Yero Diouma ‘’Soulme’’ est  saluée comme une  libération  car  l’homme explique t- on  là bas  est  comptable en  plus  des  faits  de vol de  bétail  de  piller  les  récolte  des  pauvres  paysans.

Ousmane K Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER