Violentes manifestations des élèves à Bonfi
Violentes manifestations des élèves à Bonfi

La grève des enseignants déclenchée ce jeudi 9 janvier 2020 par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a fait au moins deux morts et plusieurs blessés par balles dans la banlieue de Conakry, a-t-on appris de sources sûres.

La première à tomber sous les balles des forces de l’ordre est Fatoumata Binta Diallo, âgée de 18ans, élève en 12ème Année. Aux dires de notre informateur, elle a été abattue à 15h par des “policiers” devant son domicile à Hamdallaye dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry.

La seconde victime s’appelle El hadj Mamadou. Il aurait été tué par balles à Wanidara. Selon un de ses proches, il était en vacance à Conakry et devait rentrer lundi en Espagne où il résidait.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942