A LA UNEPolitique

Formation et cas de maladies prolongées de cadres de l’administration: Julien Yombouno compte les écarter du fichier

Le ministre du travail et de la fonction publique veut désormais passer à la vitesse supérieure, ceci pour faire du fichier de la fonction publique un model. Déterminé à l’assainir à l’image de certains pays, Julien Yombouno veut désormais s’attaquer aux cas des fonctionnaires malades et d’autres en formation. Dans un ton ferme à l’occasion d’un point de presse tenue ce vendredi 01 juin 2022 à Conakry, cet ancien cadre de l’UNICEF a menacé de botter en touche ces concernés, dont le délai excède déjà les trois (3) mois.

« Avant de prendre part à cette conférence, j’ai demandé à ce qu’on me fournisse la liste nominative de tous ceux qui sont en congé de maladie et de formation, en indiquant la période de début et de fin en fiche Excel. Je vais aller et tout ceux-là dont leurs congés ont exprimé il y a trois (3) mois, on les bloque, on les suspend ou on les supprime carrément dans le fichier. Ils n’ont cas resté dans leur formation sans fin, en Allemagne, aux États-Unis ou ailleurs, d’ici là nous allons continuer à libérer les places pour voir comment recruter d’autres personnes», a tout d’abord mentionné le ministre.

Cette sortie de Julien Yombouno fait suite à son compte rendu sur l’immersion récemment effectuée par le gouvernement de la transition à l’intérieur du pays. Cependant, avant ce tour des 4 régions, le patron du travail et de la fonction publique guinéenne était bien conscient des dysfonctionnements constatés au sein de son département.

A LIRE =>  Manifestations de rues: le FNDC va défier le CNRD dès le 23 juin prochain

« Il y avait des gens bien que devraient aller à la retraite depuis 8 ou 10 ans mais qu’on gardait, alors qu’ils avaient atteint l’âge limite. Aujourd’hui, on ne quitte pas le bureau avant d’avoir publié la liste des gens qui doivent à la retraite en 2022. Ils sont déjà près de 2500 environ et les listes vont être publiées avant d’être signées pour que les gens vérifient afin de voir s’il y a raison qu’on le retraite. Si ce n’est pas le cas, il peut rebondir et il va nous retrouver parce que nous avons tous les moyens pour vérifier pour s’assurer que ce nous avons pris comme décision est vraie», a-t-il rappelé.

Le fichier de l’administration publique guinéenne est-il corrompu?

«Nous avons trouvé près de 2000 et quelques agents et certains sont déjà décédés. Quand je suis passé en immersion à Lola d’où est partie ma carrière, le proviseur qui y était, paix à son âme et depuis 2015, était encore dans le fichier. Il y a beaucoup de cas comme ça qui contribuent à pourrir et à corrompre le fichier. Je veux parler de combien d’agents, je ne vous dis pas le chiffre sur les choses qu’on avance pas comme ça en publique. Combien d’agents sont payés à la fin de chaque mois à la fonction publique mais qui n’ont aucune activité ? Il y a plusieurs aspects de pourriture de fichier mais, je ne dirai que ce que je dis et d’autres viendront après pour le dire. Le jour où je vais quitter à la tête de ce département, je dirai ce que j’ai fait, l’état dans lequel j’ai laissé le fichier et c’est pour cela que j’ai commandé un audit approfondi de l’administration publique qui nous fera l’état des lieux en plus de tout ce que nous avons déjà eu, peut-être il va déceler des choses horribles. Et encore une fois, la communication que je ferai mardi, va révéler un certain nombre de choses et les Guinéens seront surpris de voir jusqu’à quel point son prochain est apatride et jusqu’à quel point il veut détruire son propre pays», a-t-il conclu.

A LIRE =>  Lelouma: Sobre cérémonie  de lancement de l'exploitation électrique

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »