C’est un mouvement qui a mis en congé forcé des milliers d’étudiants guinéens. Mais, cette grève vient d’être suspendue, a appris Aminata.com de sources généralement bien informées. Les grévistes réclamaient le paiement des arriérés de scolarité des boursiers de l’Etat inscrits dans les universités privées.

Dans un communiqué, le ministère de l’enseignement supérieur s’était dit surpris d’apprendre la grève. Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, il se tient un conclave entre fondateurs d’universités et autorités de l’éducation pour la signature d’un protocole d’accord. Pour le moment, rien n’a filtré sur le contenu de cet accord.

AMINATA.COM

 

[1-click-image-ranker]

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here