orange guinee guicopres uba guinee votre

L’université de Kindia s’engage à lutter contre l’immigration clandestine

La lutte contre l’immigration clandestine était au centre d’une conférence tenue samedi 24 mars 2018 à l’université de Kindia. C’est une initiative des autorités  de cette institution d’enseignement supérieur en collaboration avec l’observatoire des enseignants sur la question migratoire. Sous la haute Présidence du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette cérémonie de sensibilisation a démarré par la prestation artistique.

L’immigration clandestine est devenue de nos jours,  une  question de société qu’il faut lutter pour que  la Guinée affiche une bonne image envers les organisations internationales.  La construction d’un pays pour son développement durable doit beaucoup intéresser la jeunesse. Elle constitue le noyau central pour le décollage socioéconomique de la terre qui l’a vue naitre.  A la question de savoir pourquoi le choix de l’université de Kindia pour la tenue de cette conférence sur le thème « immigration clandestine quel danger pour la jeunesse guinéenne », Docteur Mamadou Dendé Diallo conférencier dixit.

« Nous avons constaté que la jeunesse guinéenne est de plus en plus victime de ce fléau. Notamment les étudiants, les  élèves, ceux-là qui vont faire la relève demain.  C’est ce constat amer qui a fait que nous avons voulu faire cette conférence pour éviter désormais aux autres de partir. Il y a certains qui partent  par ce qu’ils ne savent pas le danger qui est lié à ce voyage. Nous avons voulu  les heurter dans leurs consciences, sensibiliser nos étudiants à ce former et à travailler. Créer l’emploi sur place, et réussir sur place », a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Scientifique Docteur Abdoulaye Yero Baldé s’est réjoui de la tenue et la réussite de telle organisation dans des milieux universitaires.  Tout de même, il a mis l’accent particulier sur la formation de la jeunesse et la possibilité de leur employabilité qui peut être  un frein à la migration. « Nous pensons que la formation est un levier pour lutter contre l’immigration clandestine. Notre préoccupation est l’adéquation de la formation en place. Offrir des opportunités aux étudiants, et créer aussi des centres ou il y a de l’opportunité d’aider les étudiants à pouvoir créer leur propre  emploi
», a-t-il dit.

Ils sont nombreux ces jeunes, qui prennent le chemin de l’Europe en passant par le désert et la méditerranée dans l’intention de découvrir un monde meilleur.   Beaucoup y laissent leur vie. D’autres par contre, après des mois de cauchemar, regagnent  finalement leur bercail. C’est le cas de Benne Daouda Soumah, il est aujourd’hui Etudiant à l’Université de Kindia.

« J’ai décidé de rester en guinée. On n’aura rien chez les autres que nous n’avons pas ici. Je conseille mes amis d’œuvrer pour l’émancipation de la Guinée. Car on ne peut pas se développer sans les jeunes. Dieu nous a tout donné ici. Ils n’ont qu’à continuer les études, car l’aventure est très dangereuse pour la jeunesse. Mois particulièrement, j’ai envie de retourner sur de nouvelles bases. Je veux continuer mes études. Je vais aussi m’engager à lutter contre l’immigration clandestine », promet-il.

Il faut rappeler que vers la fin de 2017, la télévision américaine CNN,  avait montré une image sur laquelle plusieurs jeunes africains sont vendus sur la terre libyenne. Une situation qui a créé la psychose chez les dirigeants des pays africains.


Abdoulaye Bangoura correspondant d’Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »