A LA UNEEducation

Enseignement pré-universitaire: des cadres annoncent la fermeture de certaines écoles privées du pays

Plusieurs actes positifs sont déjà posés par le département dirigé par le ministre Guillaume Hawing, notamment l’organisation récente des examens nationaux sessions 2022. À cette allure, l’on peut bien dire que le ministère de l’enseignement pré-universitaire semble résolument s’inscrire dans l’optique de la politique de refondation de l’État, crédo du Gouvernement de la transition. En conférence de presse animée ce vendredi 24 juin, les cadres dudit secteur ont annoncé une possible fermeture de quelques écoles privées qu’ils estiment n’être pas en harmonie avec les textes juridiques.

Dans un ton ferme, Guillaume Hawing a laissé entendre devant les hommes de médias que tous les établissements d’enseignement privés qui se sont illustrés dans la substitution des candidats et d’enseignants aux examens nationaux vont être fermées, pour dirent-ils, combattre la fraude qui sévit dans le secteur de l’éducation nationale depuis des années.

«Toutes ces écoles privées qui ont fait des substitutions, prendre un élève et le faire remplacer par un autre, ou encore remplacer les enseignants qui sont engagés par leurs propres enseignants pour qu’ils aident leurs élèves (candidats) à frauder seront fermées. Nous n’allons pas badiner là-dessus. Ce que je dis n’est pas une humeur. Ce sont les textes qui le prévoient. Elles seront toutes fermées et nous allons passer à autre chose. Ces écoles qui seront concernées par cette règle vont servir d’exemple »,a fermement indiqué le ministre Hawing.

A LIRE =>  Guinée: avec l'appui du PNUD, le gouvernement lance le réseau national des bénévoles pour l’innovation ''BE IN''

Conformément à l’article 20 issu des règlements généraux de l’éducation à en croire Mohamed Sanoussy Kaba, conseiller juridique dudit département, qu’une enquête sera ouverte les jours à venir. Une enquête à l’issue de laquelle, des écoles qui seront retenues dans les liens de culpabilité, de fraude ou de substitution des candidats et surveillants vont être fermées sans demie mesure.

«Ces écoles privées ne pourront pas fonctionner et les fondateurs de ces écoles n’auront aucun droit de pouvoir ouvrir une école pour les cinq prochaines années »,a renchéri le conseiller juridique.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »