A LA UNEPolitique

Education : « Le droit à l’éducation de nos enfants est le cadet des soucis des dirigeants », selon un opposant

La grève déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) préoccupe Mamadou Baadiko Bah, leader de l’Union des Forces Démocratiques (UFD). Dans une sortie médiatique vendredi 05 octobre 2018, il a fait savoir  que cette situation illustre bien l’inconscience et l’irresponsabilité des élites guinéennes.

“Nous avons tout le temps pour des fiestas, des célébrations et des discours, mais nous n’avons pas le temps de travailler dur pour l’avenir de nos enfants. Depuis la fin de la dernière grève, on aurait eu suffisamment de temps pour régler ce problème. Mais il n’en n’a rien été », a-t-il entamé.

 Aux dires de cet opposant, on gère le pays au jour le jour

« Le droit à l’éducation de nos enfants, c’est le cadet de leurs soucis. Sans compter que la rémunération des enseignants n’est que l’un des nombreux problèmes graves qui réduisent notre système éducatif en une gigantesque machine à broyer la jeunesse, jetée dans la vie active sans formation adéquate et sans éducation. C’est lamentable », conclut-il.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel: (+224) 622 304 942

 

A LIRE =>  Mali - Mamoudou Gassama : les leçons à tirer d'une négligence scolaire (Par Habib Thiam)
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks