L’insécurité prend de l’ampleur. Les attaques à main armée se multiplient. Dans la nuit de lundi au mardi 12 novembre, des inconnus ont attaqué trois magasins au grand marché de Madina, dans la commune de Matam, a-t-on appris.

D’après nos sources, les malfrats ont vidé tout le contenu des magasins pris pour cible. En signe de protestation, six marchands auraient intimé à leurs collègues  de fermer les magasins. Les instigateurs de cette démarche de protestation ont été arrêtés par la gendarmerie. Ils sont accusés d’organiser de troubles à l’ordre public.

 

Le général Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie nationale, qui s’est déployé sur les lieux a promis la libération des personnes interpellées. Au moment où mettions cet article en ligne, les cadres du GOHa, une structure de commerçants  et le patron de la gendarmerie sont en conclave.

 

Alpha Oumar Diallo et  Oumar Bo pour Aminata.com

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. hi
    c’est vraiment difficile pour la simple raison que ceux qui doivent assurer la securité crée l’insecurité.
    je me rappelle apres les elections legislatives les commercants ont mentionné qu’ils ne se sente pas en securité et les autorités de la securité voir meme le ministre se sont engagés pour la la securisation de tout les biens du marché madina cela devant les télévisions et les journeaux et apres un mois seulement le drame se produit.
    A qui les commercants peuvent ils confier leur securité?
    car l’etat guinéen a montré son incapacité d’assurer la securité des biens et des personnes.
    pourquoi personne n’est encore arreté pour pillage et vol par les autorité depuis tout ce temps que les commercant reclame la securité de leur bien.
    ET quand ces commercant refuge de vendre on se mets à politiser leur atitude et ceux qui parle dans les radios sont les plus content du mal des commercants.
    Le marché madina est un centre d’affaire alors l’etat qui a pris l’engagement de securiser les bien doit purement et simplement dedomager les victimes car ca ne peut plus continuer cette impunité.
    Merci au gouvernement de prendre toute les dispositions necessaires pour communiquer sur ce fait et rembourser les victimes .
    La divese guineennne: travail – justice – solidarité
    Où est est passée cette devise car je ne vois
    ni travail de cette force de securité
    ni la justice
    ni la solidarité.
    que Dieu protége les faibles et accorde sa misericorde au guinéens.
    la souffrance ne tue pas si non la guinée serait deja rasée sur la carte du monde.
    merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here