Rate this post

Le  tribunal  de  Mamou a  retenu  Alhassane  Bangoura  policier  en  service  à  Dalaba  dans  les  liens  de  culpabilité  de  complicité  dans  l’évasion de  Mamadou  Tounkara  trafiquant  de  peausseries  de  panthères  et  de  crocodiles  espèces  animales  intégralement  protégées au  regard  du  code  de  la  faune  et  de  la  convention  de  Washington (convention sur  le  commerce  international  des  espèces  de  faune et  de  flore  menacées  d’extinction ratifiée  le  3  mars  1973).

6 mois  de  prison dont  deux  mois  ferme  c’est  le  verdict du  tribunal, verdict  qui  est  du  goût  du  commissaire central de  Dalaba Sékou  Samoura qui  a profité  de  l’aubaine  pour  rappeler  la  précarité  des conditions  dans  lesquelles  son  service  évolue.

Sur  la  même  logique  le  colonel  Namory  Keita directeur  national  des eaux  et  forêts a  salué  le  verdict  qu’il  trouve  adéquat aux  engagements  internationaux  de  notre  pays.

Depuis  plusieurs  années  déjà, la  Guinée  traine  comme  un  boulet une  suspension  concernant le  commerce  de  la  flore  et  de  la  faune menacée  d’extinction.

Toutefois, il  faut  reconnaitre  les frêles  acquis  enregistrés  ces  4  dernières  années  notamment  grâce  aux  efforts  de  l’ONG application  de  la  loi  faunique  sur le  terrain  de  la  lutte  contre  le  braconnage.

Si  cette  décision  de justice saune  comme  un  rappel  à  l’ordre  contre  les  impaires  en  matière  judiciaire  dans  notre  pays , les  services  de  sécurité  doivent agir  au  plus  vite  en  retrouvant  le  fugitif  Mamadou  Tounkara.

                                                                                                        Ousmane  Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here