orange guinee guicopres uba guinee votre

Cyber criminalité : campagne de sensibilisation des communicants des partis politiques

L’association des Jeunes Intellectuels de Guinée (AJIG) poursuit sa série de campagne de sensibilisation  et de conférence dans les 8 régions administratives du pays  sous le thème : « utilisation responsable des réseaux sociaux ».

Samedi 05 mai 2018, dans la Bluezone de Kaloum, c’était le tour des jeunes communicants des partis politiques de l’UFR, du RPG, l’UFDG, de PEDEN, GA, les représentants  des candidats indépendant et d’autres structures d’associations  évoluant en Guinée…)

Après des échanges fructueux entre les jeunes intellectuels et les représentants des partis politiques et autres formations indépendantistes  dans le cadre de la sensibilisation  de l’impact des réseaux sociaux dans le pays, Madame Haba Elize Koivogui, présidente d’AJIG)  a fait savoir que la  tenue de cette rencontre  est de vulgariser  les textes de lois qui régissent le cyber espace.

« Aujourd’hui, il y a trop de dérapages qui se font sur les réseaux sociaux.  Pour preuve il y a des poursuites qui sont  en cours contre certains communicants des internautes en Guinée. Donc, en tant que  l’association citoyenne on ne peut pas rester les bras croisés. Certains citoyens pensaient que les réseaux sociaux sont un monde sans gouvernement. Alors à travers ses séries de conférences qu’on a initié, les lycéens, les collégiens  dans les écoles depuis deux mois, Aujourd’hui on va avec les communicants des partis politiques », a indiqué Mme Koivogui

Elle a poursuivi en disant que les communicants des partis politiques sont les principaux concernés de ce phénomène. « On ne pourra pas toucher tous les internautes, mais on veut en faire des cellules sources qui vont transmettre  au sortir de cette conférence,  les connaissances acquissent  à leurs amis, collègues, familles, enfants partout dans le pays … pour l’utilisation responsable de ces outils de la nouvelle technologie de l’information et de la communication. Pour que chaque citoyen  sache  que je ne peux pas me permettre d’aller parler le nom de quelqu’un sur les réseaux sociaux sans m’inquiète ».

Plus loin, la présidente a fait comprendre que, suite à cette  campagne de sensibilisation  40 assisses sont prévues et de façon direct.

« On est  au environ de 360 personnes parce que dans les séances on ne va pas sur un grand nombre pour que chacun puisse comprendre exactement les textes. Et aussi  pouvoir échanger de façon responsable et correcte pour que la répercussion puisse être sûre. Si le message est compris on pense que le politiquement correct va s’inviter sur les réseaux sociaux en Guinée », a-t-elle ajouté.

De son coté, Me Bah Thierno Mamadou conseillé juridique au ministère des postes et télécommunication et de l’économie numérique et en même tant panéliste  a tout d’abord félicité  les initiateurs  de la rencontre : « je salue le dynamisme de cette association des jeunes intellectuelle de guinée , ce qu’il faut comprendre ce qu’au niveau de notre département la question de la protection de la cyber sécurité de manière global et de l’utilisation responsable des réseaux sociaux est une préoccupation  constante du ministère. Depuis le 28 Juillet 2016, la république de Guinée a une loi, la loi 037 relative au cyber sécurité et à la protection  des données à caractère personnel qui a été promulgué par le chef de l’Etat », a-t-il précisé.

 Zézé Enèma Guilavogui pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 34 45 42

Zezeguilavogui661@gmail.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »