Peut être c’est déjà connu par les services compétents. Du moment où le ministre de la sécurité lors de la conférence de presse tenue le 25 septembre, le jour même où une radio étrangère faisait le relais d’un « coup d’Etat imminent » en Guinée.

Le ministre de la sécurité Madéfing Diané, devant les journalistes l’a clairement dit ‘‘Nous avons des informations depuis des mois par rapport à un coup d’état en préparation dans notre pays. Je peux vous dire aujourd’hui que l’Alliance UFDG a des ailes qui se sont installées en son sein et qu’il y a des personnes membres de cette alliance qui sont à l’extérieur qui tirent les ficelles pour la réalisation de ce coup d’état.’’C’est tout dit mais c’est insuffisant en matière de défense de l’Etat et de la protection des citoyens.

L’affaire mise en évidence aujourd’hui, est celle de BSGR qu’aucun service de renseignement guinéen, ni la justice n’arrive à cerner tous les contours. Pourtant, des voix au niveau international comme Mo Ibrahim, l’ont dénoncé avec véhémence. Des multinationales se sont données pour objectif de maintenir dans la pauvreté des peuples entiers comme la Guinée.

Cet état de fait est facilité assez souvent par la complicité d’Africains et natifs de ces pays respectifs. En Guinée, de Russal au projet Simandou, Dieu seul sait le nombre de cadres guinéens qui sont impliqués en choisissant de brader les ressources de ce pays dans le seul but de s’enrichir de façon pérenne et d’appauvrir  indéfiniment les populations de tout le pays.

Aujourd’hui que l’information est mise à la place publique, ce serait un devoir patriotique de chaque guinéen et particulièrement la classe politique de montrer leur souci de sauvegarde et des intérêts du pays et leur utilisation au bénéfice de tous. La société civile et le syndicat qui, en 2007 se sont levés contre l’impunité et exigé la fin de règne de l’arbitraire en exigeant le départ des cadres jugés de « corrompus ».

Comme par miracle, la plus part de ces cadres, se retrouvent divisés dans les deux camps et assiègent le pays. Que BSGR et ses complices soient clairement identifiés et que tous s’engagent sur la voie l’égale pour châtier ceux qui ont toujours ruiné le pays.

Zoom d’Aminata.com

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. c’est quoi un coup d’etat? pensez vous que nous allons partir avec ce soit disant photo de pouvoir reflechissez un peu nous devons tous rendre compte de ce que nous avons vaicu sans pouvoir de parler avec la langue qui vous permette de parler de coup pardon ayez peur pour apres sauvons les interets guineens par les guineens en un mot partager le pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here