Rate this post

L’insomnie est la période pendant laquelle on ne trouve pas le sommeil ; autrement, dit une difficulté ou impossibilité à trouver le sommeil généralement aux heures indiquées.
Elle peut être causée par le stress, par une hyperactivité de la thyroïde, par le diabète, par des contractions musculaires qui empêchent la détente ou la consommation de boissons contenant de la caféine avant le coucher ; les spécialistes estiment que, dans les trois quarts des cas, la cause est d’ordre psychologique. Des événements, comme le décès d’un être cher ou la perte d’un travail, ou encore des soucis peuvent être à l’origine de difficultés à s’endormir, pendant une certaine période. La plupart des malades retrouvent un rythme de sommeil normal spontanément, mais d’autres deviennent frustrés et déprimés, ils évoluent vers une insomnie chronique. La sieste devient, alors, indispensable et contribue à déstabiliser davantage le rythme du sommeil.

 

Cependant, on rencontre plusieurs formes d’insomnie.
Une des plus fréquentes est la fausse insomnie où on a l’impression de ne pas avoir dormi, mais on se réveille en bonne forme ou presque. C’est simplement une mauvaise perception du sommeil.
Ensuite il y a l’insomnie de cause extérieure, cette insomnie a lieu lorsqu’on a un partenaire qui ronfle, une mauvaise literie, des bruits… Mais on est conscient de la cause qu’on peut généralement régler. Dans ce cas on a besoin de traitement.

 

Il y a aussi l’insomnie occasionnelle qui survient suite à une contrariété, une émotion violente, un voyage, etc… Elle ne dure en général pas, mais parfois se prolonge, et peut être auto entretenue par la simple peur de ne pas dormir. Un somnifère léger pendant quelques jours peut aider.
Enfin l’insomnie par dérèglement de l’horloge biologique, soit due au décalage horaire ou parce qu’on travaille de nuit.
Par contre d’autres insomnies doivent être sujettes de contrôle ou de conseil médical par un spécialiste. C’est le cas de l’insomnie due à une maladie (douleur, asthme, insuffisance cardiaque). Elle est voisine de l’insomnie de cause extérieure.
Il y a aussi l’insomnie du syndrome d’apnée du sommeil qui est due à l’obstruction du pharynx avec pause de la respiration qui entraîne des micro-réveils nocturnes chez un gros ronfleur. Ses réveils sont inconscients, il se dit simplement fatigué, le témoignage du conjoint est là capital. Le traitement est spécifique.

 

On rencontre aussi l’insomnie de l’angoissé qui très fréquente avec un délai d’endormissement anormalement long ; et l’insomnie de la deuxième moitié de la nuit, ou du petit matin. Même sans autre signe évident, il faut penser à une dépression latente ou masquée, et consulter un médecin.
L’insomnie d’origine pharmacologique qui est due à un abus de café, de thé, d’alcool, de Coca-Cola, ou à la prise de certains médicaments. Dans tous les cas le traitement sera fonction de la cause.

 

Diallo Oumou pour Aminata.com
664 255 228

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here