A LA UNEPolitique

Bras de fer entre le FNDC et Charles Wright

Au lendemain de la publication du communiqué du ministère de l’Economie des Finances et du Plan annonçant l’augmentation du prix du carburant à la pompe, une manifestation spontanée s’est déclenchée sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa. Au cours de cette manifestation, un jeune du nom de Thierno Mamadou Diallo a perdu la vie après avoir été fauché par une balle.

Ce cas de mort étant le premier du genre sous le régime de la transition conduite par le CNRD, les défenseurs des droits humains ont aussitôt réagi chacun à sa façon. Dans la foulée, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a pris les devants en annonçant une grande marche funèbre lors de l’enterrement préalablement prévue ce lundi 06 juin pour rendre hommage à la victime et dénoncer cette énième bavure policière. A en croire les dirigeants du FNDC, cette décision a été prise en commun accord avec la famille de la victime.

Sauf que cette initiative du front n’est pas du goût du procureur général près la cour d’appel de Conakry, qui aurait entamé des démarches auprès de la famille de victimes afin que l’enterrement soit délocalisée dans le village natal de la victime. Alphonse Charles a ouvertement exprimé son opposition à cette opération du FNDC qu’il qualifie de récupération politique. Il estime qu’elle n’est pas de nature à laisser la justice faire son travail en toute sérénité, d’autant plus que pour la première fois depuis des années, les résultats d’autopsie d’une victime de tueries policières ont été rendus publics seulement quelques heures après la commission de l’acte.
Il a donc proféré des menaces de poursuites judiciaires à l’encontre de toute personne dont les actions entraîneraient des troubles à l’ordre public.

A LIRE =>  Baccalauréat unique : les échos de cette première journée à N'zérékoré

En réaction à la publication des résultats de l’autopsie et des menaces du procureur général, le FNDC s’est fendu d’un communiqué dont nous vous livrons le contenu :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°204

Le FNDC, fidèle à ses principes et valeurs, se félicite de l’engagement pris par le procureur général, sous la contrainte et la pression de l’opinion, de communiquer sur le rapport d’autopsie concernant le regretté Thierno Mamadou Diallo, ce lundi 06 juin 2022, et d’identifier le coupable du meurtre.

Le FNDC tient à informer les citoyens épris de paix et de justice que la cérémonie funèbre, initialement prévue ce lundi à Conakry en accord avec la famille de la victime, est reportée à une date ultérieure.

Le FNDC regrette, la non mise à disposition de la dépouille de Thierno Mamadou Diallo par le parquet général demain lundi. Une information annoncée à la famille de la victime aux dernières nouvelles.

Le FNDC appelle le peuple de Guinée à rester mobilisé, à continuer l’indignation et à maintenir la pression sur les autorités pour que plus jamais un citoyen ne soit tué en toute impunité en marge des manifestations sociopolitiques en Guinée.

Conakry le 05 juin 2022

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

A LIRE =>  Labé_ Une mission du CNT chez les jeunes

La Coordination Nationale du FNDC

En plus de ce communiqué, le responsable de la stratégie du FNDC, Sekou Koundouno, répondant aux questions des chroniqueurs de l’émission Mirador de la radio FIM FM, a largement critiqué les propos et l’attitude du procureur général. Parlant de l’organisation de la marche funèbre, Sekou Koundouno signe et persiste que peu importe la date et le lieu de l’enterrement, son organisation prendra toutes les dispositions afin qu’il y ait une forte mobilisation pour rendre hommage au défunt Thierno Mamadou Diallo.

Qui du FNDC ou de Charles Wright aura le dernier mot ?
Attendons de voir !

Aissatou

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »