La ville de Boké dans la tourmente d’un des plus gros scandales financiers de la région. Cette malversation financière qui secoue la ville de Boké depuis quelques semaines s’élève à hauteur de 700  millions de francs guinéens. Une somme qui serait destinée au financement de 4 collectivités de la commune rurale de Tanènè précisément les collectivités de Dabiss, Kanfarandé, Malapouya et Tanènè.

Autour de ce scandale financier, deux comptables seraient pincés par les enquêtes qui se poursuivent d’ailleurs. Ce mardi, Bangoura Fodé chargé des collectivités de Tanènè et Dabiss et M. Soumah chargé de Kafarandé et Malapouya tous deux comptables ont été entendus sous procès-verbal au niveau de la gendarmerie préfectorale.

 

Cette somme proviendrait de la Banque mondiale en appui au projet PACV programme d’appui aux collectivités villageoises. Selon notre source, les deux comptables auraient procédé par le gonflage des sorties chaque fois que le préfet en sollicitait pour les sorties d’argent. La même source soutient que toutes les autorités de la préfecture seraient informées et que les deux principaux accusés bénéficieraient du soutien de certains responsables préfectoraux de premier rang notamment le secrétaire général chargé des collectivités Pascal Dembadouno.

 

Les enquêtes se poursuivent. Si cette information est confirmée par plusieurs sources, c’est l’avenir de plusieurs projets des collectivités qui seraient sacrifiés pour des poches individuelles. Les autorités de cette préfecture devraient s’activer pour mettre au clair sur ce scandale.

 

Idrissa Sompare/aminata.com
224666566779
sompareidrissa@yahoo.fr

PARTAGER