A LA UNEPolitique

Guinée: l’ANAD dénonce des manquements dans la conduite de la transition du CNRD

L’Alliance National pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD) a organisée ce mercredi 29 novembre 2023, une conférence de presse sur le thème << Point sur les dérives autoritaires du CNRD, la situation sociopolitique et le retour à l’ordre constitutionnel >>, à la maison de la presse de Guinée.
Dans une déclaration, les membres de cette structure ont dénoncé des manquements dans les engagements du CNRD.

Souleymane Souza Konaté, chargé de la communication de l’ANAD est revenu sur ces différents manquements constatés dans la conduite de la transition par le CNRD.

<< L’élaboration unilatérale de la Charte de la transition et sa violation délibérée et répétée dont l’article 77 prévot: la durée de la transition sera fixée de commun accord avec les Forces Vives de la Nation et le Commité National du Rassemblement pour le Développement. L’hyper présidentialisation du régime réduisant ainsi au statut d’assujettis le gouvernement, le CNT et les organes judiciaires se traduisant par une concertation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire dans les mains du CNRD, les militaires décident de tout, tout seuls, sans concertation aucune. Le refus, dans le mépris et l’arrogance, de répondre à l’appel au dialogue sur la transition des forces vives les plus représentatives de la nation >>, a-t-il fait savoir.

A LIRE =>  Guinée-Politique: lancement des activités de célébration des 16 ans de leadership de Cellou Dalein Diallo

Poursuivant, il rajoute en dénonçant la mise en place du gouvernement de la transition sans concertation politique préalable.

<< La mise en place du gouvernement de la transition sans concertation politique préalable. La désignation autoritaire des membres du CNT en imposant à la présidence de l’Institution une personnalité controversée dans le pays et la sous représentation des partis politiques en son sein. Le transfert au MATD de la responsabilité d’organiser les élections, en lieu et place d’un Organe de Gestion des Élections (OGE) indépendant et consensuel, en violation de la Charte de la transition et les engagements internationaux de la Guinée notamment la charte africaine sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance ainsi que le protocole additionnel de la CEDEAO entre autres >>, renchérit-il.

Il conclut en réiterant leur engagement à se battre résolument pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Et qu’ils n’accepteront aucun glissement de calendrier.

Bah Mamadou Baïlo pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »