Bientôt la fête de Ramadan : le prix de la viande à la hausse dans les marchés

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Le prix de la viande connait une augmentation considérable sur les marchés guinéen. Une augmentation qui intervient à quelques jours seulement de la fête de Ramadan. Les consommateurs se demandent où et comment s’approvisionner à cause du manque des moyens.

A quelques jours de la fête de ramadan, le prix de la viande connait une hausse vertigineuse sur les marchés. Un kilogramme se négocie entre 45 et 60 mille francs guinéens. Des prix que certains consommateurs jugent exorbitants. A l’image de cette mère de famille, plusieurs citoyens ont du mal à s’approvisionner en protéine depuis belle lurette à cause de la cherté des prix.

A LIRE =>  Covid-19 : un citoyen écrit à Alpha Condé [Lettre ouvert]

« Depuis le début du mois de ramadan, je n’ai pas acheté la viande parce que je n’ai pas d’argent. Donc, actuellement je ne connais pas le prix de la viande. Avec cette épidémie, les gens souffrent beaucoup, il n’y a pas d’argent, il n’y a pas de travail. C’est quand tu as les moyens que tu vas dire que tu vas acheter de la viande, s’il y en n’a pas, ça serait difficile pour nous. Ce que je peux dire à l’Etat, c’est de nous aider nous les pauvres, parce que c’est nous qui souffrons. Eux, ils ont tout parce qu’ils ont de l’argent », a souhaité Aissata Sylla, citoyenne.

A LIRE =>  La Guinée est punie à cause des impunités qu’elle accorde aux auteurs de tous les maux du pays !

Les bouchers et vendeurs de viande à Conakry justifient cette flambée des prix, par la rareté du trafic au niveau du transports des bétails. Selon eux, depuis l’apparition du Coronavirus en Guinée, les camions transporteurs des bétails se font rares.

« S’il y a manquant de bœuf, ils vont augmenter le prix. Un kilo va dépasser même 45 milles jusqu’à 50 milles. Ils ont augmenté même au niveau des battoirs, ils nous donnent là-bas à 40 milles, nous on revend à 45 milles. Si l’Etat s’impliquait en fixant le prix, on n’allait pas dépasser là-bas », a indiqué Hamidou Diallo, vendeur de viande.

Selon les économistes, si la demande est supérieure à l’offre, les prix des biens et services augmentent. Une loi du marché qui affecte dangereusement le panier de la ménagère.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x