orange guinee guicopres uba guinee votre
viande en etale boucher a Labe
viande en etale boucher a Labe

Bientôt la fête de Ramadan : le prix de la viande à la hausse dans les marchés

Le prix de la viande connait une augmentation considérable sur les marchés guinéen. Une augmentation qui intervient à quelques jours seulement de la fête de Ramadan. Les consommateurs se demandent où et comment s’approvisionner à cause du manque des moyens.

A quelques jours de la fête de ramadan, le prix de la viande connait une hausse vertigineuse sur les marchés. Un kilogramme se négocie entre 45 et 60 mille francs guinéens. Des prix que certains consommateurs jugent exorbitants. A l’image de cette mère de famille, plusieurs citoyens ont du mal à s’approvisionner en protéine depuis belle lurette à cause de la cherté des prix.

« Depuis le début du mois de ramadan, je n’ai pas acheté la viande parce que je n’ai pas d’argent. Donc, actuellement je ne connais pas le prix de la viande. Avec cette épidémie, les gens souffrent beaucoup, il n’y a pas d’argent, il n’y a pas de travail. C’est quand tu as les moyens que tu vas dire que tu vas acheter de la viande, s’il y en n’a pas, ça serait difficile pour nous. Ce que je peux dire à l’Etat, c’est de nous aider nous les pauvres, parce que c’est nous qui souffrons. Eux, ils ont tout parce qu’ils ont de l’argent », a souhaité Aissata Sylla, citoyenne.

A LIRE =>  Chers concitoyens, l’heure est grave [Par Chérif Abdallah]

Les bouchers et vendeurs de viande à Conakry justifient cette flambée des prix, par la rareté du trafic au niveau du transports des bétails. Selon eux, depuis l’apparition du Coronavirus en Guinée, les camions transporteurs des bétails se font rares.

« S’il y a manquant de bœuf, ils vont augmenter le prix. Un kilo va dépasser même 45 milles jusqu’à 50 milles. Ils ont augmenté même au niveau des battoirs, ils nous donnent là-bas à 40 milles, nous on revend à 45 milles. Si l’Etat s’impliquait en fixant le prix, on n’allait pas dépasser là-bas », a indiqué Hamidou Diallo, vendeur de viande.

Selon les économistes, si la demande est supérieure à l’offre, les prix des biens et services augmentent. Une loi du marché qui affecte dangereusement le panier de la ménagère.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »