DCE de Dixinn: en colère, des enseignants du SLECG exigent le payement de l’intégralité de leurs salaires

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Des dizaines d’enseignants du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLEG) qui étaient venus récupérer leurs salaires gelés depuis le mois de janvier ont manifesté à la direction communale de l’éducation (DCE) de Dixinn ce jeudi 21 mai 2020. 

Ces hommes et femmes de craie qui avaient suivi la grève du SLECG dénoncent des magouilles et exigent le paiement de la totalité de leurs salaires.

 

Les manifestants avaient des papiers sur lesquels on peut lire: “Halte au deal à la DCE” “Payez nos salaires”.

A LIRE =>  Covid-19 : un citoyen écrit à Alpha Condé [Lettre ouvert]

 Interrogé, le porte-parole de ces manifestants, Moustapha Soumah dénonce le refus des responsables de la DCE de payer intégralement leur argent alors que l’intégralité a été payée dans les communes de Ratoma, Kaloum et Matam.

 “Nous sommes partis en grève et cela a eu pour conséquence le blocage de nos salaires, orientés vers les DCE et DPE. Ce qui a fait que nous ne sommes pas entrés en possession de ces salaires durant les quatre mois de grève. Après suspension de notre grève à cause de la pandémie, nous avons eu l’instruction de la primature que les salaires soient débloqués. Le Ministère de l’Education a  appelé les DCE, leur ordonnant de payer les salaires, avec impératif, que ça soit fait au plus tard le mardi à midi. Les quatre mois de salaires ont été intégralement payés dans les communes de Kaloum, Matam et Ratoma. Mais nous, lorsque nous sommes venus chercher nos salaires le mardi, il nos a été dit que le reste de l’argent ne sera payé que simplement le lundi à venir. Ce que nous avons trouvé inacceptable. Parce que, dans toutes les préfectures et la ville de Conakry, l’intégralité a été payée”, a-t-il indiqué.

A LIRE =>  Coronavirus à Sekoutoureyah 12 cas positif

 

Les responsables de la direction communale de l’éducation de Dixinn rejette cette accusation et accuse des enseignants qui avaient déjà reçu leurs salaires pendant la grève de venir tromper ceux qui payent.

Aux dernières nouvelles, une entente aurait été trouvée entre les deux parties pour que les manifestants reçoivent le reste de leur argent.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x